Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation

Détail constructif - toiture plate-traversée

Conduit de fumée sur tôles d'acier profilées. Etanchéité plastomère

Référence : 1030
Date de publication : 03-09-2014

1030_DET1_1.svg
Structure porteuse
Tôles d'acier profilées
Fourreau avec plaque d'ancrage
Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6)
Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation thermique en vigueur)
Bavette avec rehausse en PVC rigide
Fixation mécanique
Etanchéité de la toiture
Assemblage soudé
Conduit de fumée (diamètre : 200 mm maximum)
Etanchéité à l'air
Isolant thermique souple et incombustible
Collet
Mastic résistant à la chaleur
Isolant thermique incombustible
La membrane peut être collée ou soudée sur la bavette ou sous celle-ci. A cet effet, on se conformera aux instructions du fabricant du conduit de fumée et à celles du fabricant de la membrane d'étanchéité. En principe, on pose la membrane de la toiture par-dessus l'ouverture pratiquée dans le plancher et l'isolant, puis on la transperce pour y faire passer le conduit muni de la bavette.
 
On soude ensuite une pièce supplémentaire (découpée dans le matériau d'étanchéité) sur le raccord.
 
Si la bavette n'est pas en PVC rigide, on confectionnera un manchon découpé dans une bande plastomère que l'on collera sur les parois du conduit et que l'on prolongera jusqu'à la toiture. On pratiquera ensuite dans une bande d'étanchéité distincte une ouverture dont le diamètre correspond aux 2/3 ou à la moitié de celui de l'émergence, puis on l'appliquera sur les parois du conduit. On crée ainsi une sorte de relevé d'étanchéité autour de l'émergence.
 
Le bord supérieur de la gaine d'étanchéité est fixé autour de l'émergence à l'aide d'une bague ou d'une bride de serrage qui est ensuite jointoyée au moyen d'un mastic élastique.
 
En cas de rénovation, les membranes plastomères peuvent également être raccordées sans bavette. Cette solution aura cependant pour conséquence de rendre les travaux de réparation ou d'entretien nettement plus complexes et malaisés au droit de l'émergence.
 
Comme le joint de mastic posé entre le conduit de fumée et l'élément porteur ou l'enduit intérieur est essentiellement sollicité en cisaillement, il est préférable d'utiliser une bague d'étanchéité supplémentaire que l'on se procurera auprès du fabricant du conduit de fumée.
 
Le périmètre supérieur du conduit de fumée sera pourvu d'une bride de serrage et mastiqué (cf. NIT 244, Détail d'exécution 108-3-0).
 
Certains plastomères nécessitent la pose d'une membrane de désolidarisation entre le revêtement d'étanchéité et l'isolant de la toiture, lorsque celui-ci est en EPS ou en PUR non surfacé, et ce, afin d'éviter la migration des plastifiants (voir les spécifications techniques des fabricants).

Publications associées

Notes d'information technique

Les ouvrages de raccord des toitures plates : principes généraux (remplace la NIT 191) (+ correctifs de février 2015).
La NIT 244 est une révision de la NIT 191, dédiée aux ouvrages de raccord des toitures plates. La présente NIT aborde les points suivants : les gouttières et les chéneaux, les avaloirs, les trop-pleins, les relevés d'étanchéité, les rives, les joints de mouvement, les émergences et socles, l'assemblage des différents types d'étanchéité.
Auteur: Mahieu (E.)
Prix: Uniquement disponible en ligne
Télécharger au format PDF