L'Accord de Vienne

Afin d'éviter l'élaboration de normes contradictoire ou parallèles, le CEN et l'ISO ont conclu en 1991 un accord de coopération: l'Accord de Vienne. Selon cet Accord, l'initiative de développer une nouvelle norme revient soit au CEN, soit à l'ISO, mais les documents développés sont présentés simultanément aux deux organismes pour approbation. Les membres de l'ISO peuvent influencer le contenu des normes européennes et inversement. Par ailleurs, l'ISO respecte le fait que le CEN est confronté à une dimension politique (cf. "Le statut des normes internationales et européennes").