Date de publication : février 2012

7.6. Joints de mouvement dans un support de toiture fractionné

  1. Joint d’about
  2. Joints longitudinaux en partie courante
  3. Joint longitudinal d’un élément appuyé sur un mur
  4. Joint longitudinal d’un élément sans appui dans le mur
  5. Appui (maçonnerie, profilé métallique)
Fig. 98 Types de joints dans un support constitué d’éléments fractionnés.
La finition de ces joints est différente selon :
  • le type d’élément porteur (éléments en béton ou en béton cellulaire, tôles d’acier profilées, …)
  • la présence ou non d’une isolation thermique dans la structure porteuse
  • l’emplacement des joints (joints d’about, joints longitudinaux dans la partie courante de la toiture ou joints au droit d’une rive).
Ces différents cas de figure sont illustrés à la figure 98. Le tableau 5 présente un aperçu des différents modes d’exécution.



Tableau 5 Modes d’exécution des joints de mouvement dans un support de toiture fractionné.
Soorten voegen (afbeelding 98)Type de support
Eléments rigides (béton cellulaire, p. ex.) Tôles d’acier profilées avec isolation (*)
Sans isolation complémentaireAvec isolation rapportée
Joints d’about Bandes de pontage indépendantes (figure 100) Aucune précaution particulière (figure 101) Aucune précaution particulière
Joints longitudinaux en partie courante Aucune précaution particulière, sauf pour les étanchéités posées en adhérence totale
(§ 7.6.2.1.)
Aucune précaution particulièreAucune précaution particulière
Joints longitudinaux d’éléments appuyés contre un mur Aucune précaution particulière (figure 103), sauf pour la transition entre l’avant-dernier et le dernier élément
Niet-ondersteunde langsvoegen tegen de wanden A réaliser avec une rehausse distincte comme un joint de mouvement (figure 102)
(*) Les tôles d’acier profilées ne peuvent pas être utilisées sans isolation en raison des déperditions calorifiques qu’elles induisent, du comportement hygrothermique et de la discontinuité du support.

Le mouvement horizontal qui se produit dans l’étanchéité posée sur le joint 1 à la figure 98 est provoqué par la rotation d’about apparaissant avec la flexion des éléments fractionnés (figure 99).

  1. Déchirure de l’étanchéité
  2. Etanchéité posée en adhérence totale
  3. Plancher porteur en béton cellulaire
Fig. 99 Sollicitation de l’étanchéité au droit d’un joint d’about sous l’effet de la rotation à l’extrémité des éléments.