Version

6.5.2. Pentes de 5 à 10 %

Si la pente du toit se situe entre 5 et 10 %, on considère qu'une stagnation d'eau est impossible au droit des rives. Pour exclure en outre tout risque de débordement, seul un petit relevé (25 mm au moins) est nécessaire.

Il y a lieu de positionner le chéneau à un niveau inférieur au plan de la toiture (figure 83).

  1. Mastic
  2. Obturation de la coulisse
  3. Bande périphérique (dimensions selon la nature du matériau d'étanchéité)
  4. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  5. Membrane d'étanchéité
  6. Plancher porteur
  7. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  8. Maçonnerie portante
  9. Maçonnerie de parement
  10. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  11. Profilé de rive
Fig. 82 Parachèvement d'une rive sur une toiture dotée d'une pente de 5 à 10 % – Principe général.

  1. Profilé de rive
  2. Mastic
  3. Membrane d'étanchéité
  4. Rive en pente
  5. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  6. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  7. Voligeage
  8. Structure en bois
  9. Membrane d'attente (étanchéité à l'air)
  10. Maçonnerie portante
  11. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  12. Maçonnerie de parement
Fig. 83 Finition de la rive à proximité d'un chéneau.