Version

6.5.1. Pentes de 2 à 5 %

  1. Profilé de rive
  2. Mastic
  3. Obturation de la coulisse
  4. Lestage
  5. Membrane d'étanchéité
  6. Plancher porteur
  7. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  8. Forme de pente
  9. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  10. Maçonnerie portante
  11. Maçonnerie de parement
  12. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  13. Costière en maçonnerie isolante
Fig. 78 Parachèvement d'une rive sur une toiture dotée d'une pente de 2 à 5 %. Acrotère en maçonnerie isolante – Principe général.

Comme précisé au § 6.3, dans le cas d'une toiture pourvue d'une pente de 2 à 5 %, le relevé d'étanchéité doit se prolonger le long du mur acrotère sur une hauteur d'au moins 150 mm par rapport au niveau fini du toit. La présence d'un élément de maçonnerie isolant permettra d'éviter les ponts thermiques (figure 78). A défaut, on réalisera une coupure thermique ou on appliquera un isolant sur l'acrotère, y compris sur la partie horizontale du mur.

  1. Maçonnerie portante
  2. Maçonnerie de parement
  3. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  4. Plancher porteur
  5. Acrotère en maçonnerie
  6. Forme de pente
  7. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  8. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  9. Chevron en bois fixé dans l'acrotère
  10. Espacement nécessaire à la fixation du panneau au-dessus de la coulisse (± 330 mm)
  11. Obturation de la coulisse
  12. Membrane d'étanchéité
  13. Profilé de rive
  14. Bande périphérique
  15. Mastic
Fig. 79 Parachèvement d'une rive sur une toiture dotée d'une pente de 2 à 5 %. Acrotère isolé – Principe général.

Si le mur acrotère est en béton cellulaire et que la rive est particulièrement longue, il y a lieu de tenir compte du risque de cintrage qui peut résulter des sollicitations thermiques. Le cas échéant, il sera judicieux d'appliquer un supplément d'isolation thermique sur l'acrotère.

Si le mur n'est pas revêtu d'une étanchéité sur toute sa hauteur, on interrompra cette dernière suivant le procédé décrit au chapitre 5.

Dans la mesure où les isolants XPS utilisés dans les toitures inversées doivent être protégés des rayons UV, il convient d'appliquer, le long de l'acrotère, des panneaux parachevés en usine (au moyen d'un enduit au mortier, par exemple). Les chants supérieurs seront protégés par le couvre-mur.

Les panneaux XPS n'étant habituellement pas collés sur la maçonnerie, il est conseillé de limiter la hauteur du relevé aux dimensions du panneau isolant afin que ce dernier puisse être enserré entre la couche d'isolation de la toiture et le couvre-mur.

  1. Maçonnerie portante
  2. Maçonnerie de parement
  3. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  4. Plancher porteur
  5. Espacement nécessaire à la fixation du panneau au-dessus de la coulisse (± 330 mm)
  6. Isolation thermique au-dessus de l'acrotère
  7. Membrane d'étanchéité
  8. Isolant thermique XPS (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  9. Obturation de la coulisse
  10. Pattes métalliques
  11. Couvre-mur
  12. Forme de pente
  13. Isolation thermique de l'acrotère (panneaux XPS revêtus d'un enduit léger au mortier)
  14. Lestage
  15. Chevron en bois fixé dans l'acrotère
Fig. 80 Parachèvement d'une rive sur une toiture dotée d'une pente de 2 à 5 %. Acrotère isolé – Principe général (toiture inversée).

Si les principes énoncés ci-avant ne peuvent être appliqués (présence d'un profilé de rive ou d'un acrotère relativement haut, par exemple), il faudra avoir recours à une maçonnerie isolante ou au principe de la toiture chaude (figure 81). Une autre solution consistera à poser un bardage contre l'isolation inversée.

  1. Maçonnerie portante
  2. Maçonnerie de parement
  3. Isolation thermique du mur creux (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  4. Plancher porteur
  5. Acrotère en maçonnerie
  6. Forme de pente
  7. Membrane d'étanchéité
  8. Isolation thermique XPS (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  9. Chevron en bois fixé dans l'acrotère
  10. Espacement nécessaire à la fixation du panneau au-dessus de la coulisse (± 330 mm)
  11. Obturation de la coulisse
  12. Lestage
  13. Profilé de rive
  14. Bande périphérique
  15. Mastic
Fig. 81 Parachèvement d'une rive sur une toiture dotée d'une pente de 2 à 5 %. Acrotère isolé – Principe général : toiture inversée avec acrotère réalisé selon le principe de la toiture chaude.