Version

5.5.3. Raccord avec un versant de toiture

  1. Isolation thermique (épaisseur conforme à la réglementation en vigueur)
  2. Etanchéité de la toiture
  3. Voligeage posé sur les chevrons ou les fermes
  4. Couverture (tuiles, ardoises, ...)
  5. Sous-toiture
  6. Contre-latte
  7. Pare-vapeur (cf. NIT 215, chapitre 6) [C5]
  8. Forme de pente
  9. Plancher porteur
Fig. 46 Jonction d'une toiture plate et d'une toiture à versants.

La continuité de l'étanchéité à l'eau doit être assurée à la jonction de la toiture plate avec une toiture à versants. A cet effet, il convient de tenir compte des recommandations suivantes :
  • l'étanchéité remonte sous les tuiles ou les ardoises jusqu'à un niveau supérieur à celui de la rive (la plus basse) ou des gargouilles, et est posée sur un support continu

  • la sous-toiture doit chevaucher l'étanchéité de toiture, comme dans le cas d'un chéneau de versant incliné; la longueur du recouvrement est la même que pour les éléments de sous-toiture (voir à ce propos la Note d'infomation technique n° 240) [C8]

  • pour éviter d'endommager l'étanchéité de la toiture plate, il est conseillé soit de la protéger, soit d'exécuter en premier lieu la toiture à versants; le cas échéant, la pose d'un solin d'attente en dessous de la sous-toiture sera requise

  • la hauteur du relevé de l'étanchéité de toiture est calculée jusqu'au premier liteau (car celui-ci perce l'étanchéité)

  • en cas de rénovation, toutes les précautions nécessaires devront être prises afin d'éviter les risques d'incendie (nids d'oiseaux, sous‑toiture en matière plastique, isolants combustibles, etc.).