Date de publication : février 2012

5.4. Etanchéité de l'acrotère

Fig. 27 Principe d'exécution de l'étanchéité d'un acrotère.
Selon la nature du revêtement d'étanchéité, la jonction entre une toiture plate et un mur acrotère est réalisée au moyen de bandes d'étanchéité distinctes ou non.

Pour des raisons pratiques (échauffement uniforme des bandes sur toute leur largeur), ces bandes n'auront généralement que quelques mètres de large dans le cas d'étanchéités bitumineuses. Elles seront normalement plus larges en présence d'étanchéités synthétiques.

Ces bandes distinctes sont raccordées le plus souvent à l'étanchéité de toiture avec un recouvrement horizontal suffisant (figure 27, n° 2), et de telle façon que les recouvrements soient décalés par rapport à ceux de l'étanchéité de toiture (figure 27, n° 1).

Dans certains cas, il convient de prévoir une fixation de l'étanchéité au pied du relevé, en particulier si la membrane de toiture est elle-même fixée mécaniquement (voir à ce sujet la Note d'information technique n° 239) [C1]. La procédure à suivre sera explicitée par type de matériau dans les paragraphes suivants.

La fixation en pied de relevé a pour but d'éviter que l'étanchéité dans la partie courante de la toiture ne se désolidarise de l'angle sous l'effet du retrait et/ou des mouvements thermiques. Elle permet également de garantir la résistance aux tempêtes des relevés fixés mécaniquement (en empêchant une amorce de soulèvement à leur base).

Le pare-vapeur sera collé ou soudé au relevé (raccord étanche à la vapeur) et sera de préférence solidarisé avec l'étanchéité, pour autant que les deux matériaux soient compatibles.

En présence d'une étanchéité bitumineuse et d'un pare-vapeur bitumineux, ce dernier sera remonté et collé ou soudé suffisamment haut sur le mur, de façon à pouvoir y raccorder la membrane d'étanchéité et à emprisonner complètement l'isolant, empêchant ainsi toute circulation d'air au sein de la couche d'isolation et à sa périphérie.

Si l'étanchéité et le pare-vapeur sont en matière synthétique, la fixation du pare-vapeur au relevé se fera généralement au moyen d'une bande adhésive.

Au cas où le pare-vapeur n'est pas compatible avec le matériau de l'étanchéité (membrane PE et étanchéité bitumineuse, ou pare-vapeur bitumineux et étanchéité en PVC, par exemple), le pare-vapeur sera arrêté au niveau de la face supérieure de l'isolant, où il sera collé sur le mur.