Date de publication : février 2012

4.2.2. Dimensionnement des trop-pleins



  1. Gargouille
  2. Niveau d'eau maximum autorisé (généralement 50 mm au-dessus de l'étanchéité de toiture au droit de l'avaloir)
  3. Descente d'eaux pluviales principale

Fig. 22 Représentation schématique de l'emplacement et du fonctionnement des gargouilles.
Le diamètre des gargouilles et/ou des avaloirs de secours (75 mm minimum), leur forme et leur nombre sont déterminés par l'auteur du projet en fonction de la quantité d'eau à évacuer et du niveau d'eau maximum autorisé sur le toit. Celui-ci est lui-même fonction de la capacité portante du support de toiture; ainsi, par exemple, on admet généralement un niveau d'eau plus élevé sur un support en béton que sur des tôles d'acier profilées. Il appartient au responsable de la stabilité du toit de déterminer le niveau d'eau maximal autorisé. Par ailleurs, il y a lieu de tenir compte de la destination du bâtiment et de la hauteur à partir de laquelle l'eau est susceptible de s'infiltrer dans les locaux.

Il est à souligner que la tendance actuelle est à la rétention la plus longue possible de l'eau de pluie avant de la rejeter à l'égout public. Une solution possible consiste à dimensionner le support, dès la conception, de manière à ce que cette rétention puisse s'opérer en toiture. Le cas échéant, il y aura lieu de tenir compte du niveau d'eau de ce réservoir tampon pour le dimensionnement des avaloirs de secours et des gargouilles.

Pour un calcul détaillé des trop-pleins, il y a lieu de se référer l'Infofiche n° 40 [D1].

Le nombre de trop-pleins dépend non seulement de la surface à desservir (et donc du débit d'eau à évacuer), mais également de la capacité d'évacuation des dispositifs envisagés. Plusieurs règles constructives doivent en outre être observées :
  • la distance entre deux trop-pleins ne peut excéder 30 m

  • si cette distance est plus longue, on placera des avaloirs de secours supplémentaires (voir § 4.2.)

  • les gargouilles présentent une pente orientée vers l'extérieur du bâtiment et font saillie sur une longueur de 50 mm au moins par rapport au plan de la façade (figure 22).