Date de publication : février 2012

4.2. Principes généraux



  1. Avaloir principal
  2. Niveau d'eau maximum ayant servi de base au dimensionnement du système d'évacuation principal
  3. Avaloir de secours

Fig. 21 Représentation schématique d'un avaloir de secours.
Il est nécessaire de prévoir un ou plusieurs trop-pleins sur une toiture plate pourvue d'acrotères, surtout si celle-ci ne comporte qu'un seul avaloir. Ces dispositifs ont pour fonction d'éviter une surcharge du toit en cas d'obstruction du système d'évacuation et d'empêcher l'eau de s'écouler à l'intérieur du bâtiment.

Leur réalisation peut prendre différentes formes :
  • simples ouvertures dans les acrotères; dans ce cas, on parle de gargouilles

  • avaloirs supplémentaires en toiture, à un niveau plus élevé que les avaloirs normaux. Ces avaloirs de secours sont raccordés à un système d'évacuation séparé qui acheminera l'eau à l'extérieur du bâtiment

  • combinaison des options précédentes.
Bien que les gargouilles constituent la solution la plus simple, leur capacité d'évacuation réduite conduit bien souvent à devoir les combiner à un certain nombre d'avaloirs de secours placés en amont, généralement à proximité immédiate des avaloirs principaux (voir figure 21).

Comme précisé ci-avant, les avaloirs de secours doivent être disposés à une certaine hauteur par rapport au système d'évacuation principal. Cette hauteur équivaut en principe au niveau d'eau maximum autorisé en toiture, sur la base duquel le système d'évacuation est dimensionné. Il est toutefois à souligner que ces avaloirs de secours n'ont généralement pas de fonction d'alerte, à moins que leur conduit d'évacuation ne débouche en un point visible à l'extérieur du bâtiment.

Pour de plus amples informations au sujet de la conception des trop-pleins, le lecteur intéressé consultera l'Infofiche n° 40 [D1].