Informations utiles

Il existe une fiche synthétique consacrée au dimensionnement des structures en bois : accéder à la fiche EN 1991-1-1.

D’autres fiches sont disponibles à la page ‘Fiches Eurocodes’ du site de l’Antenne Normes Eurocodes structuraux

Charges d'exploitation des bâtiments selon l'Eurocode 1 2005/04.09

Au 1er janvier 2006, la première partie de l'Eurocode 1, qui traite entre autres des charges d'exploitation des bâtiments, viendra remplacer les normes belges en la matière. Le présent article porte sur la manière dont les charges d'exploitation sont définies, représentées et prises en compte dans l'Eurocode 1 et décrit comment elles sont associées à des catégories d'utilisation des bâtiments.

1. Introduction

Les Eurocodes désignent les normes européennes applicables à la conception et au dimensionnement des ouvrages de construction en vue de satisfaire aux exigences de stabilité et, en partie, de sécurité d'utilisation, définies dans la directive 'Produits de construction'.

La publication des Annexes Nationales (ANB) permet l'application effective des normes définitives publiées (NBN EN 199x).

La NBN EN 1991-1-1 et son Annexe Nationale, publiée sous l'indicatif NBN EN 1991-1-1-ANB, remplacent la NBN ENV 1991-2-1 (2002) et viendront, au 1er janvier 2006, se substituer aux normes belges en la matière, c'est-à-dire les NBN B 03-102 (charges permanentes dues au poids propre) et NBN B 03-103 (charges d'exploitation des bâtiments).

Cette norme, qui constitue la première partie de l'Eurocode 1, fournit des indications afin d'évaluer :
  • les charges permanentes (poids propre des éléments de construction, ...)
  • les charges d'exploitation des bâtiments.
Elle contient en outre une annexe informative très complète permettant d'évaluer le poids volumique des matériaux de construction et de divers produits stockés.

2. Charges d'exploitation

Les charges d'exploitation des bâtiments sont les actions provoquées par l'occupation des locaux. Leurs valeurs, données dans l'Eurocode, tiennent compte :
  • de l'usage normal que les personnes font des locaux
  • des meubles et objets mobiles (cloisons mobiles, rangements, marchandises des conteneurs, par exemple)
  • des véhicules
  • des événements rares prévus, tels que la concentration de personnes ou de mobilier, le déplacement ou l'empilage d'objets, susceptibles de se produire à l'occasion d'une réorganisation ou d'un nouvel aménagement des lieux; cette notion d'événements rares englobe également les travaux d'entretien.
En règle générale, les charges d'exploitation peuvent être modélisées par des actions quasi statiques réparties, linéaires ou ponctuelles, ou par une combinaison de ces actions. On considère séparément :
  • les charges verticales sur les planchers, toitures et éléments porteurs (murs, colonnes, ...); celles-ci sont modélisées au moyen d'une charge répartie (qk) et/ou de charges concentrées (Qk)
  • les charges horizontales sur les murs de séparation faisant office de barrières et sur les éléments faisant fonction de garde-corps; elles sont représentées au moyen d'une charge linéique et de charges ponctuelles.
La NBN EN 1991-1-1-ANB, c'est-à-dire l'ANB à la première partie de l'Eurocode 1, détermine les valeurs des charges qu'il convient de considérer pour l'application de la norme en Belgique.

3. Catégories d'utilisation

L'Eurocode 1 définit plusieurs catégories et sous-catégories d'utilisation (ou catégories d'usage). A chacune de ces catégories, il associe des valeurs pour les différentes charges d'exploitation définies ci-dessus ou, le cas échéant, des règles permettant d'évaluer ces charges.

A titre illustratif, le tableau 1 présente de manière succincte la description des catégories d'utilisation pour un bâtiment résidentiel et les valeurs des charges d'exploitation verticales qui y sont associées.



D. Delincé, ir., chercheur
laboratoire 'Structures, Menuiserie et Eléments de façade'
CSTC