Identification de l'amiante dans le bâtiment 2005/02.07

Selon l'AR du 3 février 1998, la commercialisation, la fabrication et l'utilisation d'amiante sont strictement interdites. A l'heure actuelle, dans notre secteur, le problème est exclusivement lié à la présence de matériaux contenant de l'amiante au sein d'un bâtiment.
La manipulation et/ou l'enlèvement de matériaux contenant de l'amiante (asbeste) présentent des risques importants tant pour la santé (des personnes travaillant en contact avec l'amiante et des habitants de l'immeuble) que pour l'environnement (pollution de l'air, de l'eau et élimination de ce déchet dangereux).

Fig. 1 Plafond floqué à l'amiante.
La première étape fondamentale consiste à identifier l'amiante dans le bâtiment. Si cette opération paraît assez simple pour des entreprises fréquemment confrontées au problème de l'amiante (désamianteurs, couvreurs, …), ce n'est pas du tout le cas pour des entreprises qui pourraient, occasionnellement, rencontrer de l'amiante durant l'exercice de leurs activités. Celles-ci peuvent, lors de travaux de rénovation, d'entretien ou de réparation, être en contact avec un matériau contenant de l'amiante. Le risque de manipuler ce matériau et d'opérer sans précautions particulières est alors important et peut avoir des conséquences dommageables pour la santé et l'environnement.

Fig. 2 Calorifugeage de tuyaux.

Les articles 148decies 2.5.2.1 et 2.5.2.6 du Règlement général pour la protection du travail (RGPT) stipulent que :
'L'employeur établit un inventaire de tout l'asbeste et des matériaux contenant de l'asbeste présents dans toutes les parties des bâtiments (y compris d'éventuelles parties communes), les machines, les installations, les moyens de protection et les autres équipements se trouvant sur le lieu de travail. Cet inventaire doit être tenu à jour. Cette disposition n'est pas d'application pour les parties de bâtiments, les machines et les installations qui sont difficilement accessibles et qui, dans des conditions normales, ne peuvent donner lieu à une exposition aux fibres d'asbeste. [...] L'inventaire ou un extrait de celui-ci est délivré avec accusé de réception aux employeurs des entreprises extérieures appelées à exécuter des travaux qui sont susceptibles d'exposer les travailleurs aux fibres d'asbeste.'

Tout entrepreneur amené à réaliser des travaux dans un bâtiment se doit donc de demander cet inventaire au maître d'ouvrage. En l'absence d'inventaire ou lorsque celui-ci est peu détaillé, l'entrepreneur pourra utiliser les informations indiquées dans le tableau 1.

Murs Cuisines Chaufferies
- Cartons d'amiante utilisés entre les murs et les radiateurs ou sous les tablettes d'habillage des radiateurs. Ils sont parfois recouverts d'une peinture silicatée incombustible.
- Cloisons en amiante-ciment ou en panneaux d'amiante.
- Support et protection de tableaux électriques.
- Isolation d'un feu ouvert (y compris les joints).
- Membranes d'étanchéité.
- Tablettes de fenêtre, marches d'escalier, … en amiante-ciment.
- Plaques d'amiante posées en tant que protection et isolation thermique derrière des appareils de cuisson, réfrigérateurs, …
- Bourrage de chauffe-eau.
- Gaines de vide-ordures.
- Panneaux décoratifs en amiante-ciment peints ou émaillés (également dans les salles de bains).
- Habillage des locaux avec des panneaux contenant des fibres d'amiante ou un flocage. Ces revêtements peuvent avoir subi un traitement de surface (peinture, enduit).
- Bourrage de chaudière.
- Joint d'étanchéité de la porte de la chaudière.
- Calorifugeage de la partie supérieure des boilers.
- Calorifugeage des conduites d'eau chaude.
- Conduits de cheminée en amiante-ciment.
- Joints de brides, canalisations, brûleurs, …
Sol Gaines techniques Sous-toitures
- Couches de carton d'amiante placées sous le revêtement de sol.
- Dalles de vinyle-amiante.
- Dalles en amiante-ciment.
- Habillage en panneaux d'amiante.
- Clapets coupe-feu contenant de l'amiante.
- Isolation de câbles électriques.
- Joints en amiante.
Plaques d'amiante pouvant être dissimulées sous des couches de peinture ou recouvertes d'un pare-vapeur constitué d'une feuille d'aluminium.
Charpentes métalliques Toitures et bardages Canalisations
Celles-ci sont souvent recouvertes d'un flocage d'amiante ou habillées avec des panneaux d'amiante. - Plaques planes ou ondulées en amiante-ciment.
- Ardoises en amiante-ciment.
- Panneaux décoratifs extérieurs en amiante-ciment peints ou émaillés.
- Etanchéités de toiture plate.
- Tuyauteries d'eau chaude isolées par des calorifugeages, gaines ou tresses à base d'amiante.
- Descentes d'eaux pluviales et d'eaux usées en amiante-ciment.
Plafonds
  Faux plafonds
Flocages d'amiante.   Plaques cartonnées ou panneaux d'amiante.
Tableau 1 : Endroits susceptibles de renfermer des matériaux contenant de l'amiante.

Celui-ci mentionne, à titre exemplatif et non limitatif, les principaux matériaux contenant de l'amiante que l'on risque de rencontrer dans un bâtiment ainsi que leurs aspects les plus courants. L'objectif est de permettre à l'entrepreneur de prendre les précautions nécessaires lors de travaux sur ces matériaux ou à proximité de ceux-ci. En cas de doute ou en présence d'un matériau 'suspect', il est fortement conseillé de faire appel à un spécialiste (laboratoire agréé, inspection médicale, ...).



E. Rousseau, ing., chef adjoint du laboratoire 'Développement durable', CSTC
D. Nicaise, dr. sc., chef adjoint du laboratoire 'Minéralogie et microstructure', CSTC