Les processus de construction

L’organisation d’un projet ou d’un chantier peut être scindée en plusieurs processus correspondant aux différentes étapes d’un chantier. On distingue ainsi l’offre de prix, la commande du client, la préparation du chantier, l’achat des matériaux, l’exécution et la fin de chantier.
Dans les pages 'Etablir une offre grâce aux sites marchands' à 'Le BIM pour l’exécution et la fin de chantier', nous traitons ces processus deux à deux, mais, d’une façon générale, chaque processus est lié au suivant.

Lorsque le client signe l’offre de prix ou le contrat pour accord, sa commande devient effective. Lors de ce processus particulier, il y a lieu de vérifier si la commande correspond bien à l’offre. C’est seulement alors qu’on peut procéder à la préparation du projet, en récupérant les informations reçues lors de l’offre de prix et de la commande. L’étude du dossier permet de choisir la méthode d’exécution et les techniques à utiliser afin de rentabiliser au mieux le chantier. On sélectionne ensuite les fournisseurs et les sous-traitants, lors du processus des achats. Viennent enfin l’exécution, qui doit se faire conformément aux documents contractuels, et la fin de chantier, durant laquelle les travaux sont réceptionnés et la facture est envoyée. C’est également le moment d’analyser le projet, afin d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise en identifiant les points forts et les points faibles qui ont marqué le chantier.



Le succès d’un projet dépend en outre des ressources mises à disposition : personnel, compétences, responsabilités… A cet égard, les outils numériques s’avéreront essentiels pour faciliter le déroulement des différents processus. Des solutions informatiques existent en effet pour presque toutes les tâches. Nous vous en présentons quelques-unes dans les pages suivantes, mais il en existe bien d’autres encore (*).

Nous vous proposons également un aperçu des coûts de ces applications. L’exercice n’est toutefois pas aisé, car le coût annuel par utilisateur dépend de très nombreux facteurs. Les prix sont donc donnés à titre purement indicatif. Ils vous permettront néanmoins de vous faire une première idée de l’investissement nécessaire. Il convient toutefois de souligner qu’en règle générale, cet investissement est largement compensé par un gain de productivité.

Nous verrons, par ailleurs, comment la maquette numérique BIM peut soutenir l’entreprise dans chaque processus. Même si les applications actuelles sont avant tout destinées aux entreprises générales, les plus petites entreprises devraient d’ici peu disposer d’outils spécifiques à leur domaine d’activité. Nous terminerons par quelques exemples des nombreuses fonctionnalités qu’offre le BIM.

En structurant mieux ses processus et en s’aidant, pour ce faire, des solutions numériques disponibles, l’entreprise a tout à gagner : en plus d’améliorer la qualité de ses travaux et des services rendus aux clients, elle augmentera sa productivité.
(*) Pour en savoir plus, consultez la base de données de logiciels disponible sur notre site Internet (via le lien ‘Logiciels de construction’ sur la page d’accueil) ou contactez les ingénieurs de la division Gestion, qualité et techniques de l’information (en remplissant le formulaire que vous trouverez via le lien ‘Gestion de l’entreprise’ sur notre page d’accueil).