Pose des revêtements de sol textiles par collage

Encollage des lés
La mise en œuvre des revêtements de sol textiles fera prochainement l'objet d'une nouvelle Note d'information technique. Depuis 2013, nous vous livrons en primeur quelques éléments de celle-ci. Ainsi, un article a été consacré l'année dernière aux colles pour revêtements de sol textiles. Le présent article complète celui-ci en fournissant quelques informations relatives à la technique de pose par collage.
Le choix de la colle ainsi que du type de revêtement de sol (lés ou dalles) détermine la technique de mise en œuvre à utiliser. Il convient de souligner que la technique de pose par collage, bien que courante, n'est pas exclusive parmi les différentes techniques de pose de revêtements de sol textiles qui seront détaillées dans la future NIT. Signalons également que la réception et l'acceptation du support par le donneur d'ordre avant tout travail de pose sont des aspects importants qui sont explicités dans la NIT 241.

Pose d'un revêtement de sol en lés

Avant d'appliquer un revêtement de sol en lés, certaines opérations préliminaires doivent être réalisées, à savoir :
  • l'implantation : le plan de pose tient compte de l'orientation des lés, de l'orientation du couchant du velours (vers l'entrée principale de la pièce, mais opposée à la source principale de lumière incidente) et de la position des joints entre les lés (éviter les zones de trafic intense ainsi que les joints transversaux)
  • le débitage des lés à des dimensions légèrement supérieures à celles du local à revêtir (prévoir au minimum 5 cm de matière en plus à la périphérie du local, et ce, selon la longueur et la largeur des lés)
  • la coupe correcte des bandes : les joints des lés doivent être découpés sur place pour les abouter directement les uns contre les autres. Ceci est valable pour tous les types de revêtements de sol textiles, excepté pour le revêtement de sol tissé (ce dernier est pourvu de lisières qui sont découpées au préalable de manière à abouter les bords du revêtement).
Le collage est réalisé au moyen d'une colle en dispersion. La procédure de pose des revêtements en lés la plus courante consiste à rabattre deux lés sur les côtés longitudinaux, en commençant par les lés situés au milieu de la pièce (voir figure). Le lé à partir duquel on travaille (lé 1) est relevé sur environ 2/3 de sa largeur et le lé vers lequel on se dirige (lé 2) sur 1/3. La mise en œuvre (encollage et marouflage) est réalisée en se plaçant sur le lé 1 de manière à ce qu'il ne puisse pas glisser. Si nécessaire, la jointure entre les lés devra être rectifiée après marouflage. Une fois le premier raccord réalisé, la même procédure est appliquée pour les autres lés. La pose se poursuit en arasant le revêtement le long des murs et des plinthes.

Dans le cas de tapis non résistants aux coupures, les joints entre les lés peuvent constituer des discontinuités où un phénomène d'effilochage peut se manifester en cas de sollicitations importantes (poinçonnement, passage fréquent, …). Il est possible de réduire ce risque en injectant dans le joint, après sa confection, une colle spéciale incolore permettant de solidariser les fibres à la lisière du joint. Le velours est ensuite redressé afin d'éviter tout défaut visuel.

Pose d'un revêtement de sol en dalles

Afin de déterminer le calepinage, il faut tenir compte du sens de production des dalles. Celui-ci est généralement indiqué par des flèches imprimées ou en relief sur le dossier des dalles. Le fabricant mentionne sur ou dans son emballage les motifs de pose qui peuvent être utilisés avec son produit. Le poseur convient avec l'architecte ou le maître d'ouvrage du motif à appliquer.

Préalablement à la pose, il est nécessaire de tracer les axes de départ, le plus souvent situés au voisinage du milieu de la pièce. De plus, il faut veiller à ce que les morceaux de dalles longeant les murs ne soient pas trop petits (au minimum 10 cm). Si l'axe de départ est positionné à une distance équivalente à un multiple de la taille de la dalle, cette distance est diminuée de quelques centimètres afin de compenser d'éventuelles irrégularités du mur.

Les dalles sont maintenues en place à l'aide d'une colle pick-up qui permet de retirer et de replacer les dalles aisément. Cette technique est dès lors souvent utilisée pour la finition des planchers surélevés. La colle pick-up est essentielle pour s'opposer au déplacement latéral des dalles : d'une part, lors de la mise en œuvre (en constituant un calage provisoire après serrage contre les dalles déjà en place) et, d'autre part, sous l'effet du trafic ultérieur (notamment le roulage de sièges ou de petits chariots).

La colle pick-up doit être appliquée sur un support plan, sec et stable. Il est important, lors de la pose de dalles de tapis, d'attendre le séchage complet de la colle. Dans le cas contraire, l'adhérence des dalles serait permanente, rendant ainsi la dépose et la repose ultérieures très difficiles.

Afin d'obtenir un résultat satisfaisant (en tenant compte des tolérances de fabrication et de mise en œuvre), il est absolument nécessaire que les dalles de tapis soient bien serrées.

Pour des dalles de tapis spécifiques comportant une finition particulière de la face inférieure, des prescriptions de pose différentes peuvent être établies par le fabricant.

E. Nguyen, ir., chef de projet, laboratoire Bois et coatings, CSTC