Ventilation double flux : fiabilité des rendements et autres données PEB 2013/03.13

Récupérer la chaleur est un moyen efficace pour limiter l'impact énergétique de la ventilation. Disposer d'une valeur de rendement suffisamment fiable est particulièrement important, tant pour le choix d'un groupe de ventilation lors de la conception que pour le calcul du niveau Ew (en Wallonie) ou E (à Bruxelles et en Flandre) dans le cadre de la réglementation PEB.

L'efficacité d'un système de ventilation avec récupération de chaleur (systèmes double flux, c'est-à-dire de type D, uniquement) dépend notamment du rendement de récupération de chaleur du groupe de ventilation lui-même et de l'équilibre des débits totaux d'alimentation et d'évacuation. Le rendement de récupération de chaleur du groupe indique quelle proportion de chaleur peut être prélevée dans l'air rejeté pour préchauffer l'air fourni. Il s'agit d'une information fournie par le fabricant. Pour pouvoir le valoriser dans la PEB, ce rendement doit être déterminé au moyen d'un essai réalisé en laboratoire sur le groupe complet selon les conditions prescrites dans la PEB (basées sur la norme NBN EN 308).

Malheureusement, il n'est pas toujours facile d'obtenir, avec suffisamment de fiabilité, un rendement conforme à ces règles PEB. Certains produits sont parfois testés selon les normes nationales d'autres pays qui diffèrent de la norme européenne EN 308. Enfin, l'origine des données ou la disponibilité d'un rapport d'essai conforme ne sont pas toujours garanties…

Bases de données PEB

Heureusement, pour améliorer la fiabilité des informations relatives au produit nécessaires dans le calcul PEB, nos trois Régions ont développé ensemble une base de données complétée et utilisée sur base volontaire. Les fabricants qui le souhaitent peuvent demander la reconnaissance de leurs données produit et, après un contrôle approfondi par un organisme de contrôle indépendant, celles-ci sont publiées sur www.epbd.be. Ce contrôle indépendant assure la fiabilité des données publiées. Les personnes responsables du calcul PEB, les architectes, les maîtres d'ouvrage, mais évidemment aussi les installateurs peuvent donc les utiliser en toute confiance. Ce système existe d'ailleurs également pour d'autres caractéristiques que le rendement (voir tableau) et pour plusieurs autres catégories de produits : ventilateurs, grilles de ventilation naturelle, matériaux d'isolation, protections solaires, …

Exemple de données PEB disponibles sur www.epbd.be
Type de moteur DC
Puissance maximale 2 x 110 W (deux ventilateurs)
Rendement… 87 % 83 % 80 %
… à un débit (m³/h) ≤ à… 106 245 380
Régulation automatique Non
Type de by-pass By-pass complet
La plupart des rendements ainsi publiés dans la base de données se situent entre 70 et 90 %. Un rendement est toujours associé à un débit d'essai avec, éventuellement, plusieurs valeurs de rendement pour différents débits d'essai. En général, le rendement de récupération de chaleur d'un même groupe de ventilation diminue légèrement lorsque le débit augmente. Mais attention : dans le calcul PEB, il faut utiliser un rendement avec un débit d'essai égal ou supérieur au débit total exigé pour ce projet. Ainsi, si le total des débits minimum exigés pour l'alimentation est de 330 m³/h, par exemple, et si le total des débits minimum exigés pour l'évacuation est de 225 m³/h, il faudra utiliser un rendement avec un débit d'essai égal ou supérieur à 330 m³/h (voir tableau et figure).

Autres critères pour le choix d'un groupe de ventilation

Cette base de données mentionne encore d'autres caractéristiques pour les groupes de ventilation dans le but de diminuer le niveau E ou Ew (voir Infofiche 42.3). Ainsi, la consommation électrique des ventilateurs est importante également. Il est préférable d'opter pour des moteurs DC (à courant continu) plutôt qu'AC (à courant alternatif) et/ou pour des ventilateurs caractérisés par une faible puissance maximale.

Ensuite, la régulation automatique des débits permet d'assurer un équilibre des débits totaux d'alimentation et d'évacuation pour maintenir une récupération de chaleur maximale, même lorsque la différence de pression varie (encrassement des filtres, …).

Enfin, la présence d'un by-pass, de préférence complet, permet de désactiver la récupération de chaleur et de profiter d'un air extérieur plus frais (lors des nuits estivales, par exemple).

Gardons évidemment à l'esprit que le choix d'un groupe de ventilation doit se faire en tenant compte de bien d'autres critères que ses caractéristiques énergétiques : filtration, performances acoustiques, durabilité, prix, …

Pour les caractéristiques énergétiques, et pour elles uniquement, cette base de données constitue un moyen utile pour assurer leur fiabilité.
S. Caillou, dr. ir., chef adjoint du laboratoire Qualité de l'air et ventilation, CSTC