Conception et dimensionnement des installations de chauffage central
Révision du Rapport CSTC n° 1 2012/04.14

Publié pour la première fois en 1992 et distribué à près de 10.000 exemplaires, le Rapport CSTC n° 1 traitant du dimensionnement des installations de chauffage central à eau chaude constitue une référence pour de nombreux professionnels et centres d'enseignement technique. Sa mise à jour, effectuée sous l'égide du Comité technique 'Chauffage et climatisation', paraîtra au printemps prochain et intégrera les évolutions technologiques et réglementaires de ces 20 dernières années.
Le champ d'application du Rapport couvre les installations de chauffage central fonctionnant à eau chaude et raccordées à un générateur de chaleur alimenté en combustible solide, liquide ou gazeux. Les installations décrites s'appliquent aussi bien au chauffage d'habitations qu'à celui de grands bâtiments (appartements, bureaux, écoles, …). Le Rapport traite également des régimes d'eau à haute, basse et très basse température, de façon à pouvoir être appliqué tant aux anciennes qu'aux nouvelles installations ainsi qu'aux différents types de chaudières (chaudières standard, à basse température et à condensation).

Bien qu'il leur soit en partie applicable, le Rapport n'aborde pas directement le dimensionnement des pompes à chaleur. Les systèmes d'émission calorifique (à eau) qui leur sont associés peuvent toutefois être conçus et dimensionnés sur la base des méthodes décrites.

Parmi les nouveautés, un long chapitre débute le Rapport en abordant la conception des installations et la réglementation PEB. Cette dernière traite en effet de divers aspects importants pour les installateurs :
  • des exigences spécifiques (principalement en Région de Bruxelles-Capitale, mais aussi en préparation dans les autres Régions) relatives aux installations de chauffage central (calorifugeage des conduites, régulation, modulation de puissance des brûleurs, …)

  • des dispositions relatives à la prévention de la pollution atmosphérique provoquée par les installations de chauffage central (agréation des techniciens, contrôle périodique, entretien, …)

  • la modification des déperditions calorifiques au travers des exigences relatives à l'isolation thermique et à la ventilation des bâtiments

  • la prise en compte des caractéristiques des installations dans le calcul du niveau de performance énergétique.
Outre les déperditions calorifiques par transmission thermique et par ventilation, le chapitre dédié à la détermination de la puissance de la chaudière s'est enrichi de considérations relatives à la surpuissance de relance (réchauffage du bâtiment après une période d'interruption du chauffage) et à la production d'eau chaude sanitaire.

Alors qu'à l'origine, le Rapport traitait principalement du chauffage par radiateurs, la version révisée s'intéresse également aux convecteurs, aux systèmes de chauffage par le sol, par les murs ou par le plafond ainsi qu'aux éléments de construction thermoactifs.

La conception et le dimensionnement des systèmes de distribution de chaleur en bitube, en monotube, par collecteur ou en boucle de Tichelmann sont toujours largement détaillés. C'est également le cas de la détermination des pertes de pression linéaires et singulières, pour lesquelles on retrouve, dans ce Rapport, le développement des formules et de nombreux tableaux préétablis pour différents types de tuyauteries.


Pas moins de 100 schémas illustrent le rapport. Celle-ci, par exemple, représente le raccordement d'un circuit secondaire au moyen d'une vanne à trois voies en mode de mélange.
Le chapitre relatif au dimensionnement des pompes a, lui aussi, été complété pour s'intéresser au rendement et à la consommation énergétique des pompes ainsi qu'à leur fonctionnement en série et en parallèle. Les pompes de circulation électroniques ont, elles aussi, été intégrées au Rapport qui consacre tout un chapitre à la régulation du débit d'eau.

La méthode de dimensionnement des vases d'expansion à pression variable a, quant à elle, été mise à jour conformément à la norme NBN EN 12828. Diverses considérations relatives à l'emplacement du vase d'expansion dans l'installation sont également présentées, tout comme la méthode de dimensionnement des vases d'expansion à pression constante.

Une attention particulière a été accordée aux systèmes de régulation, pour lesquels les aspects de température d'eau, de température ambiante et de débit d'eau sont étudiés en profondeur. De nombreux schémas hydrauliques illustrent les systèmes de régulations et les raccordements hydrauliques recommandés, par exemple, dans le cas des chaudières à condensation. Les schémas de principe présentés concernent aussi bien les habitations individuelles que les bâtiments collectifs (appartements) et les immeubles de bureaux.

On notera enfin la présence dans le Rapport d'un nouveau chapitre, dédié au dimensionnement des bouteilles casse-pression.


C. Delmotte, ir., chef du laboratoire Qualité de l'air et ventilation, CSTC