Fiches d'exécution des pieux 2012/04.05

La division Géotechnique du CSTC élabore à l'heure actuelle, avec le secteur, une série de fiches d'exécution relatives aux techniques spéciales de fondation. Cette initiative avait été annoncée pour la toute première fois dans le CSTC-Contact 2010/4. En juillet de cette année, une première série de six fiches ayant trait aux techniques de soutènement a vu le jour (Infofiches 56.1 à 56.6). Le CSTC achève en ce moment une nouvelle série de cinq fiches concernant les pieux vissés à refoulement.
Cette nouvelle série de fiches a été conçue, en étroite collaboration avec l'Association belge des entrepreneurs de fondation (ABEF), dans le cadre du projet TIS-SFT (subsidié par l'IWT) consacré aux techniques spéciales de fondation. Les fiches concernent cinq types de pieux vissés à refoulement : les pieux Atlas et Omega (Franki Foundations Belgium), le pieu Fundex® (Fundex) et les pieux vissés à refoulement GVS (De Waal Palen et Olivier Funderingstechnieken). Ces systèmes n'ont pas été choisis au hasard, mais parce qu'ils ont fait l'objet de plusieurs campagnes d'essais menées par le CSTC (cf. CSTC-Magazine 2002/3).

Fig. 1 Inclinaisons possibles (à gauche) et distance à respecter par rapport aux constructions existantes (à droite)

  1. Un tube de forage en acier, muni d'une pointe de forage perdue, est positionné à la surface du sol.
  2. Le tube est vissé dans le sol sous l'action combinée d'un couple de forage et d'une charge axiale.
  3. Une fois atteinte la profondeur de pointe prédéterminée, l'armature est placée dans le tube.<
  4. Le tube est rempli de béton.
  5. Le tube est retiré par oscillation mais la pointe de forage reste en place.
Fig. 2 Description de la mise en œuvre d'un système de pieu vissé à refoulement de type Fundex®

Les fiches expliquent clairement, pour chaque système, la méthode d'exécution (cf. figure 2), les diamètres et dimensions disponibles sur le marché ainsi que les performances minimales exigées des machines. Le texte indique également les possibilités d'utilisation de chaque système en ce qui concerne les inclinaisons possibles et la distance minimale par rapport aux constructions existantes (cf. figure 1).

L'objectif visé était entre autres de fournir d'importantes informations complémentaires aux normes européennes de dimensionnement et d'exécution en vigueur. Les aspects de mise en œuvre valables pour plusieurs systèmes de pieux sont abordés dans une rubrique distincte. Il s'agit notamment des exigences relatives aux matériaux utilisés (béton et armatures, p. ex.), de l'entraxe des pieux ou des tolérances d'exécution. Cette rubrique commune comporte également une description sommaire basée sur la version la plus récente de la norme d'exécution européenne (la norme NBN EN 12699 pour les cinq systèmes cités auparavant, p. ex.).

Enfin, les fiches ont été conçues comme un complément au Rapport CSTC n° 12, qui décrit le dimensionnement des pieux en Belgique selon l'Eurocode 7. En effet, le dimensionnement des pieux implique de nombreux facteurs et coefficients dépendant directement de la méthode d'exécution du système.

Ces cinq premières fiches seront systématiquement complétées avec d'autres types de pieux et de nouvelles fiches relatives aux techniques spéciales de fondation (tirants d'ancrage, soutènements, techniques de reprise en sous-œuvre, …). A terme, ces informations seront rassemblées dans une Note d'information technique interactive qui remplacera la NIT 129.


N. Huybrechts, ir., chef de division, et M. De Vos, ir., chef adjoint, division Géotechnique, CSTC
F. De Cock, ir., chef d'entreprise, GEO.BE
M. Roovers et E. Dupont, ABEF