STS 53.2 'Portes industrielles, commerciales et résidentielles' 2011/02.08

Puisque nos bâtiments doivent répondre à des critères toujours plus stricts en matière de sécurité d'utilisation, de sécurité incendie, d'économie d'énergie, de confort et de protection de l'environnement, les éléments qui les composent doivent eux aussi répondre à un ensemble d'exigences de plus en plus strictes. C'est également le cas des portes industrielles, commerciales et résidentielles.
Le processus de normalisation européenne concernant les portes industrielles, commerciales et résidentielles ayant pris fin avec la publication de la norme NBN EN 13241-1 'Portes industrielles, commerciales et de garage. Norme de produit. Partie 1 : produits sans caractéristiques coupe-feu, ni pare-fumée', il s'est avéré nécessaire d'intégrer cette normalisation à la réglementation belge et de l'adapter aux exigences qualitatives posées dans notre pays. Ces normes européennes établissent en effet des procédures servant à déterminer les performances des produits, mais ne comportent généralement ni les niveaux requis de performance en fonction de l'application (utilisation, environnement, forme, dimensions, matériaux utilisés, ...), ni des recommandations spécifiques quant aux matériaux à utiliser, à la pose, à l'utilisation et à l'entretien. Voilà pourquoi le Service public fédéral 'Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie' a publié les STS 53.2 'Portes industrielles, commerciales et résidentielles'.

Le domaine d'application de ces STS couvre toutes les portes placées dans un environnement industriel, commercial ou résidentiel, ainsi que les grilles, les volets et les barrières, si celles-ci ferment l'accès à une entrée ou un passage prévu pour les personnes, avec ou sans marchandises. Il s'agit de portes, de grilles, de volets et de barrières manuelles ou motorisées. Etant donné que le domaine d'application de ces STS est étroitement apparenté à celui des STS 53.1 'Portes', ce sont les dimensions des vantaux des portes qui les distingueront. Ainsi, les STS 53.1 sont d'application pour les portes de moins de 2400 mm de haut et de moins de 1400 mm de large, quel que soit le mode d'ouverture (porte pivotante, coulissante, sur roulette, ...), tandis que les STS 53.2 le sont dans tous les autres cas.

Les STS 53.2 expliquent comment interpréter les différentes normes pertinentes en fonction de la situation observée. Pour cette raison, ces STS livrent non seulement un aperçu de toutes les lois, réglementations, normes et autres prescriptions pertinentes en vigueur, mais également des recommandations pour toutes les autres propriétés non réglementées. Elles représentent donc pour les maîtres d'ouvrage et les concepteurs un ouvrage de référence extrêmement complet pouvant par ailleurs être mentionné dans le cahier des charges. Dans ces STS figurent également des éléments ayant trait à l'utilisateur final et constituant une base solide pour la rédaction d'un manuel d'utilisation qui prodiguerait des conseils d'entretien.

Puisque les STS couvrent une gamme très large de produits et d'applications, le prescripteur doit effectuer certains choix en fonction des conditions du projet. Une annexe récapitulative intitulée 'Performances recommandées en fonction de l'application' a dès lors été ajoutée à la fin du document. Elle reprend brièvement les niveaux de performances recommandés pour une porte, en fonction de l'application : dans une habitation unifamiliale, un bâtiment multifamilial, industriel ou commercial. Pour toutes les propriétés qui dépendent de l'application, un compromis, plaçant au centre le mode de commande, la sécurité et les propriétés thermiques, est proposé pour l'utilisation dans un environnement résidentiel. Pour toutes les autres situations, le prescripteur est libre de faire ce qu'il souhaite dans la limite de ce que permettent les lois et la réglementation.


Informations utiles
  • Les STS 53.2 sont disponibles gratuitement sur le site Internet du Service public fédéral 'Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie'.

  • Le CSTC et Sirris-Agoria dirigent tous deux l'Antenne Normes 'Eléments de façade manuels et motorisés', laquelle comporte de nombreuses informations.
Le prescripteur, en ce qui concerne deux propriétés importantes, à savoir la durabilité mécanique et la résistance aux tentatives d'effractions, a le choix entre les performances de bases et les performances améliorées :
  • la durabilité mécanique est définie comme étant le nombre minimal de cycles de fonctionnement complets (cycle = une ouverture et une fermeture complète) auquel la porte doit pouvoir résister durant une période de 10 (durabilité de base) à 20 ans (durabilité améliorée) avec une utilisation normale et à condition qu'un entretien périodique a été effectué comme prescrit par le fabricant

  • la résistance de base à l'effraction a été fixée à WK1 pour les habitations unifamiliales et à WK2 pour les habitations multifamiliales. La résistance améliorée a été fixée à WK2 pour les habitations unifamiliales et à WK3 pour les habitations multifamiliales. Pour de plus amples informations sur ces classes de résistance, nous vous renvoyons au tableau 1 dans Les Dossiers du CSTC 2010/2.7.

Outre ces paramètres concernant les portes, les STS contiennent également des exigences pour leurs composants (vantail, finitions, fixations, quincaillerie, dispositifs de sécurité, …).


E. Kinnaert, ir., chef de projet, laboratoire 'Eléments de toitures et de façades', CSTC
C. Cornu, ir.-arch., conseiller principal, service 'Qualité de produits et de systèmes', CSTC