Versants à faible pente
Imperméabilité à l'eau et durabilité 2011/02.05

Fig. 1 Mise en œuvre d'une toiture en tuiles à faible pente
1. Membrane d'étanchéité
2. Contre-latte
3. Tuile
4. Bande d'étanchéité supplémentaire
5. Latte
6. Finition intérieure
7. Chevron
8. Isolant
9. Support
10. Barrière à l'air et à la vapeur
Les couvreurs doivent de plus en plus souvent faire face à des versants de formes et de pentes particulières. La nouvelle NIT 240 'Toitures en tuiles' reprend les règles de l'art pour l'exécution de ce type de travaux. Le présent article présente les points auxquels il convient de faire le plus attention lors de la conception et l'exécution des versants à faible pente.
Lors de la pose de tuiles sur un versant à faible pente, il est essentiel d'adapter le choix aux détails des divers éléments. Ainsi, le couvreur doit demander au fabricant si le type de tuiles choisi convient pour les versants à faible pente. S'il s'avère que la pente est plus faible que la pente minimale requise pour le type de tuiles choisi, le couvreur peut avoir à recourir à d'autres types de tuiles s'emboîtant mieux.

Si cette solution n'est pas applicable, les tuiles utilisées ne pourront pas assurer l'étanchéité à la pluie de la toiture. On veillera dès lors à ce que les performances d'étanchéité attendues soient obtenues par la sous-toiture. Le cas échéant, les principes en vigueur pour la conception et l'exécution des toitures plates seront d'application. Les raccords entre les lés devront être obturés par collage ou par soudage (selon les prescriptions du type de membrane choisie).

Mêmes règles que pour les toitures plates

Les versants à faible pente doivent répondre aux mêmes règles que les toitures plates (cf. NIT 215 pour les règles générales et NIT 191 pour les ouvrages de raccord). Les membranes d'étanchéité étant généralement moins perméables à la vapeur que les sous-toitures habituelles, il importe de tenir compte du risque accru de condensation interne. Il est possible de réduire ce risque en appliquant une barrière à l'air et à la vapeur adéquate du côté chaud de l'isolant, conformément aux prescriptions de la NIT 215. Pour obtenir une toiture chaude, on appliquera l'isolant de préférence sur un support continu situé au-dessus de la charpente (des panneaux en OSB ou en contreplaqué ou un support constitué de planches en bois, cf. figure 1).

En termes de durabilité

En raison de la faible pente des versants de toiture, la couverture sera exposée plus longtemps à l'eau. Les tuiles ne peuvent jamais se trouver dans un environnement en permanence humide. Il faut, en outre, que les lattes en bois soit suffisamment durables naturellement (le Douglas Fir ou l'Oregon Pine sans aubier, p. ex.) ou que celles-ci subissent un traitement de préservation (procédé A3 selon le code d'homologation de l'Association belge pour la protection du bois). Les clous ou les vis seront de préférence en acier inoxydable. Afin de protéger suffisamment les éléments susceptibles d'être le plus souvent en contact avec de l'eau sur les versants de toiture à faible pente (les contre-lattes, p. ex.), il est conseillé d'appliquer la membrane d'étanchéité au-dessus des contre-lattes ou de fixer ces dernières entre la membrane et une bande d'étanchéité supplémentaire (cf. figure 2).

Fig. 2 Recouvrement des contre-lattes par la membrane d'étanchéité (légende, cf. figure 1)

Etanche jusqu'à la gouttière

La réalisation minutieuse des détails au droit des éventuelles perforations (lucarnes, conduits de ventilation, cheminées, ...) est primordiale pour les versants de toiture à faible pente. Si, par exemple, en aval d'un versant se trouve un autre versant avec une inclinaison différente (imaginons le cas d'une toiture courbe), il est conseillé d'appliquer les directives d'étanchéité jusqu'au bas du pan de toiture.


F. Dobbels, ir.-arch., chef de projet, division 'Energie et bâtiment', conseiller technologique (*), CSTC

(*) Guidance technologique 'Enveloppe durable' subsidiée par l'IWT, l'Institut flamand pour la promotion et l'innovation par la science et la technologie.