Résistance en compression des produits de maçonnerie 2009/04.03

CT Gros OeuvreCet article contribue à clarifier les ambiguïtés entre les dénominations issues des anciennes normes belges et des normes européennes afin d'aider les prescripteurs et les utilisateurs de l'Eurocode 6 et de ses Annexes nationales.

Les éléments de maçonnerie

Dans le cadre du marquage CE, les producteurs d'éléments de maçonnerie sont tenus de déclarer la résistance à la compression et la catégorie de l'élément.

La résistance à la compression de l'élément, testée selon la méthode d'essai NBN EN 772-1, est déclarée, selon la nature du matériau, sous la forme d'un fractile de 50 % (valeur moyenne) et/ou de 5 % (valeur caractéristique).

Il peut en outre être requis de déclarer la résistance à la compression normalisée fb, c'est-à-dire la résistance convertie à un élément équivalent séché à l'air, de 100 mm de large et 100 mm de haut.

Par ailleurs, les normes de produit définissent deux catégories d'éléments devant faire l'objet d'une déclaration, à savoir :

  • catégorie I (système d'attestation de conformité 2+) : éléments pour lesquels le producteur certifie une fiabilité de 95 % sur le fractile déclaré (50 % ou 5 %)
  • catégorie II (système d'attestation de conformité 4) pour tous les autres éléments.

Les mortiers de maçonnerie

Les mortiers de maçonnerie sont soit des produits manufacturés, soit des mélanges confectionnés in situ.

Parmi les mortiers manufacturés, on distingue deux types  :

  • les mortiers performanciels (système d'attestation de conformité 2+), pour lesquels le producteur déclare la résistance à la compression fm; celle-ci est déterminée en laboratoire sur des prismes 4/4/16 selon la norme EN 1015-11 et peut être exprimée sous forme de catégorie (lettre M suivie de la valeur de résistance en N/mm²)
  • les mortiers spécifiés selon leur composition (système d'attestation de conformité 4), pour lesquels le producteur déclare le dosage des composants (mortiers 'recette').

Quant aux mortiers confectionnés in situ (mortiers 'recette'), n'étant pas couverts par la norme, ils ne sont pas soumis au marquage CE. Néanmoins, les différents constituants manufacturés doivent porter le marquage CE selon leur norme respective.

Performances des mortiers 'recette'

L'Annexe nationale de l'Eurocode 6 propose un tableau indicatif présentant la composition des mortiers 'recette' et la valeur escomptée de la résistance en compression (voir tableau ci-dessous). Il fournit également des recommandations pour le choix de la résistance des éléments de maçonnerie. Ce tableau est issu de la NIT 208, mais fait usage des nouvelles dénominations européennes.

Informations indicatives concernant la composition des mortiers 'recette' et la valeur escomptée de la résistance en compression (*).
Ancienne dénomination belge Exemples de composition du mortier Nouvelle dénomination européenne
En masse (kg) de liant par m³ de sable sec Parts en volume Mortier Element de maçonnerie
Ciment (C) Chaux hydratée
(CL)
Chaux hydraulique (HL) Sable Résistance à la compression fm selon la
EN 1015-11
(N/mm²)
Catégorie ou valeur équivalente Résistance moyenne à la compression normalisée fb
(N/mm²)
M1 C 400 1 - - 3 20 M 20 fb>20
M2 C 300 1 - - 4 12 12 12≤fb≤48
M3 C 250 CL 50 2 1 - 9 8 8 8≤fb≤32
C 200 HL 100 2 - 1 10
M4 C 200 CL 100 1 1 - 6 5 M 5 5≤fb≤20
C 150 HL 150 1 - 1 7
M5 C 150 CL 150 1 2,5 - 7 2,5 M 2,5 2,5≤fb≤10
C 100 HL 200 1 - 2,5 11
HL 400 - - 2 5
(*) Les abréviations C (ciment), CL (chaux hydratée) et HL (chaux hydraulique) sont utilisées dans ce tableau uniquement à des fins de lisibilité et de bonne compréhension.



Article complet


A. Smits, ir., chef de projet, laboratoire 'Matériaux de gros œuvre et de parachèvement', CSTC
Y. Grégoire, ir.-arch., chef adjoint de la division 'Matériaux', CSTC