Gros œuvre

Conception et réalisation des rabattements : directives belges 2009/03.05

L'abaissement temporaire d'une nappe phréatique entraîne régulièrement, entre le donneur d'ordre, le concepteur et l'exécutant, de vives discussions qui débouchent généralement sur une longue procédure judiciaire. Afin d'éviter de tels désagréments, le CSTC s'est penché sur l'élaboration de directives relatives à la conception et à l'exécution des rabattements.
L'exécution de travaux de construction se fait de préférence toujours au sec. L'abaissement temporaire ou le rabattement d'une nappe phréatique fait partie intégrante de l'art de construire. Nous avons toutefois observé, au cours des dernières années, de nombreuses discussions entre le donneur d'ordre, le concepteur et l'exécutant sur ce sujet. Ceci peut s'expliquer, d'une part, par le fait que l'exécution de rabattements est une spécialité hydrogéologique à laquelle ni le concepteur ni l'exécutant ne sont vraiment familiers et, d'autre part, par le fait que la clarté des décisions prises laisse bien souvent à désirer.

Afin de réduire le nombre de situations conflictuelles, le CSTC a tenté d'élaborer une série de directives objectives quant à la conception et l'exécution des rabattements, en tenant compte de l'avis de diverses entreprises spécialisées, d'entrepreneurs généraux, de bureaux d'étude, de donneurs d'ordre et de sociétés d'assurances.

Ces directives définissent d'abord les responsabilités respectives et les tâches du donneur d'ordre, du concepteur et de l'exécutant. Elles traitent ensuite de manière plus approfondie de l'étude préalable (géologique, hydrogéologique et géotechnique) et de la reconnaissance du sol (disposition des couches, possibilités de rabattement, …). Le document évoque également la détermination du coefficient de perméabilité, les mesures de protection à prendre (barrière étanche, limitation de la durée de rabattement, …), les valeurs limites des tassements, le monitoring, l'analyse des risques et les aspects liés à l'exécution. Enfin, quelques conseils utiles sont formulés en vue de l'élaboration d'un cahier des charges pour les travaux de rabattement.


M. De Vos, ir., chef du laboratoire 'Mécanique des sols et monitoring', CSTC

Informations utiles
Les directives sont disponibles (en néerlandais) sur www.tis-sft.wtcb.be.