Pierre Holoffe, fondateur du CSTC

Le CSTC célèbre ses 50 printemps 2009/01.01

Célébrer ses 50 ans pour un organisme comme le nôtre n'est pas un événement banal que l'on peut passer sous silence. Centre collectif menant des recherches scientifiques, mais aussi des recherches appliquées, le CSTC est devenu un véritable pôle de connaissances au service de la construction, solidement ancré dans l'histoire et doté d'une vision claire de l'avenir. Nul ne peut toutefois prétendre évoluer dans la bonne direction en faisant abstraction de son passé.
Un anniversaire aussi prestigieux que 50 ans d'existence offre l'occasion à notre institution de se pencher sur son histoire et d'évoquer les personnalités et les circonstances qui ont présidé à sa création. L'événement permet aussi de revenir sur les efforts que le CSTC a déployés sans relâche, dès les origines et au fil de décennies d'évolutions rapides, tant économiques que sociales et politiques, pour s'imposer comme le centre de connaissances et d'informations que nous connaissons aujourd'hui.

Dès 1946, Pierre Holoffe, fondateur du CSTC et ingénieur-entrepreneur visionnaire, est convaincu de la force que peut représenter un centre de recherche collective mettant en commun les ressources de plusieurs milliers d'entreprises de construction. Une entreprise isolée ne peut en effet acquérir et exploiter seule des connaissances telles que celles qui émanent d'une recherche menée de manière conjointe.

Cette épopée, nous avons tenté de la retracer, dans ces quelques pages, à travers le regard de chacun des corps de métier, de chacune des spécialités qui constellent le secteur de la construction. Il nous était évidemment impossible de citer ici toutes les actions, tous les événements et tous les acteurs qui ont œuvré avec acharnement à l'édification, au développement et au rayonnement du CSTC.

C'est pourquoi nous invitons le lecteur intéressé à découvrir prochainement un ouvrage commémoratif dont les deux tomes évoqueront respectivement l'histoire du Centre et ses perspectives d'avenir.

Sous le titre 'La passion de construire', le second volume de ce livre, fidèle à la tradition visionnaire du CSTC, se penchera notamment sur les développements auxquels le secteur dans ses différentes composantes sera confronté dans un futur proche, tant sur le plan des matériaux, techniques et technologies qu'en matière de gestion d'entreprise.

Nous nous projetterons ensuite à l'horizon 2050, au risque de nous exposer aux mêmes railleries que celles rencontrées par les chercheurs visionnaires au début du siècle dernier. Nous serons toutefois largement récompensés si ne fût-ce qu'une poignée des idées avancées se concrétisait sous l'une ou l'autre forme d'ici une quarantaine d'années. Nous pourrons alors nous enorgueillir d'avoir contribué à l'une des missions majeures dévolues au Centre : le progrès du secteur et l'amélioration du bien-être.

Nous passerons également en revue, dans ces deux volumes, le fonctionnement des Comités techniques, ces organes dont le rôle est fondamental dans l'action du Centre. Le premier tome consacré à l'histoire du CSTC retracera les multiples évolutions qui ont jalonné leur existence au fil des ans.

Le rêve des pionniers est devenu réalité en 1959, si bien que le secteur dispose aujourd'hui, avec son centre de recherche, d'un instrument puissant lui permettant d'affronter les nouveaux défis qui ne manqueront pas de se faire jour.


C. De Pauw, ir., directeur général du CSTC
R. Lenaers, ir., président du CSTC