Démolition et recyclage. Nouveau QG de l'OTAN 2008/04.13

Démolition et recyclage Nouveau QG de l’OTANL'OTAN projette la construction d'un nouveau quartier général à Evere pour 2014. Pour ce faire, une soixantaine de bâtiments militaires ('Quartier Albert I') ont dû être préalablement démolis, ce qui a généré une quantité considérable de débris (200.000 tonnes). Vu l'ampleur des travaux, l'environnement urbain et les possibilités de recyclage des gravats, cette réalisation se prêtait à merveille à l'application des connaissances et des outils (City Concept) développés dans le cadre du projet IRMA (http://projweb.niras.dk/irma/).
La collaboration entre les partenaires belges d'IRMA (CSTC, IBGE et Enviro Challenge) et la Project Management Team (PMT) de l'OTAN porte sur :
  • l'identification de solutions économiques, par le développement et l'évaluation de divers scénarios de recyclage des gravats (sur chantier ou non)
  • l'optimalisation de l'organisation du chantier et de la logistique, avec pour but la minimalisation des distances de transport, de l'impact sur l'environnement et de la nuisance aux riverains
  • la rédaction d'un projet de cahier des charges pour la partie 'démolition et recyclage'.
Un inventaire détaillé des matériaux présents sur le chantier a permis de développer d'intéressants scénarios de recyclage sur et hors chantier. La PMT a opté pour l'utilisation des granulats dans les fondations des parkings et des routes, mais pas dans la composition du béton. Le City Concept Recycling Expert System a permis de comparer les différents scénarios et de démontrer, chiffres à l'appui, que le recyclage sur chantier présente de nombreux avantages : moins de transports en camion, moins de poussière et de CO2, réduction des coûts, limitation de l'impact environnemental et des nuisances au voisinage, ...

Le cahier des charges imposait tout d'abord un certain nombre d'exigences quant à la qualité des granulats recyclés à produire. Une démolition sélective est préconisée, quand bien même l'entrepreneur reste libre quant à la manière de procéder.

Ainsi, pour les projets de démolition de grande envergure, une étude préliminaire sérieuse (inventaire) et le développement de scénarios peuvent minimaliser l'impact de la phase de démolition sur l'environnement, le voisinage et les coûts. L'engagement du maître d'ouvrage à tenir compte des possibilités de recyclage dès le début du projet est ici primordial.  


J. Vrijders, ir., chercheur, et J. Van Dessel, ir., chef de la division 'Développement durable et Rénovation',  CSTC