Evaluer le béton en place en cas de litige 2008/04.06

Evaluer le béton en place en cas de litigeEn vigueur depuis avril 2007, la norme européenne NBN EN 13791 relative à l'évaluation de la résistance en compression du béton en place dans les structures et les éléments préfabriqués s'applique à de nombreuses situations et, notamment, en cas de litige sur la qualité.
La classe de résistance en compression est un des éléments à mentionner lors de la spécification - et, donc, de la commande - des bétons selon les normes en vigueur. Jusqu'en avril 2007, aucune norme ne permettait cependant d'interpréter les mesures de résistance des bétons sur chantier conformément aux spécifications. Depuis, la norme européenne NBN EN 13791 fournit des techniques d'estimation de cette propriété pour les structures en béton et les éléments préfabriqués.

Elle distingue des procédures spécifiques selon la raison pour laquelle la résistance est recherchée. Nous nous limitons ici au cas du litige relatif à la qualité du béton livré. Le différend peut porter sur une non-conformité de la classe de résistance prévue ou sur une mise en œuvre inadéquate.

Informations utiles
Cet article a été élaboré dans le cadre de l'Antenne Normes 'Bétons, mortiers, granulats' financée par le SPF Economie.
La norme prévoit la possibilité de déterminer la résistance en compression sur la base d'essais réalisés sur des carottes, mais aussi sur la base de mesures indirectes (scléromètres, pull-off tests, vitesse des ultrasons). La méthode de référence est celle des essais sur carottes. Les échantillons doivent être au minimum au nombre de trois. Comme la résistance en compression caractéristique peut, dans ce cas, être sous-estimée, la norme prévoit un minimum de quinze carottes pour une évaluation sur site en cas de litige.

Il est à noter que, sous réserve d'un accord entre les parties, la norme admet une variante pour évaluer la conformité aux classes de résistance de la norme NBN EN 206-1 lorsqu'il existe au moins 15 résultats d'essais indirects et qu'au moins deux carottes ont été prélevées dans des aires d'essai présentant les plus faibles résistances. Elle propose en outre, pour les petites zones, une variante ne nécessitant l'usage que de deux carottes prélevées dans des aires distinctes.

La détermination de la résistance en compression sur site prend en compte les effets à la fois des matériaux et de l'exécution (serrage, cure, etc.). La norme autorise que les valeurs caractéristiques de résistance en compression du béton sur site soient inférieures de 15 % par rapport aux limites des classes de résistance spécifiées dans la norme NBN EN 206-1.

Article complet


V. Pollet, ir., chef adjoint du département 'Matériaux, technologie et enveloppe', CSTC