Informations utiles
Cet article a été élaboré dans le cadre des activités de l'Antenne Normes 'Energie et Climat intérieur' (www.normes.be).
Document utile
Delmotte C., Chauffage central à eau chaude : le point sur la normalisation en Belgique. Bruxelles, CSTC-Magazine, automne 2003.

Chauffage central à eau chaude. Le point sur la normalisation en Belgique (juin 2007)

Les installateurs de chauffage central, les architectes ou encore les bureaux d'étude font fréquemment appel aux normes belges relatives au chauffage central. L'arrivée progressive des normes européennes et la révision de certaines normes belges par le Bureau de normalisation (NBN) (¹) nécessitent toutefois de faire le point, de temps à autre, sur le sujet.
Le présent article fournit un aperçu des principaux développements depuis la publication du précédent article en la matière, paru en 2003 dans CSTC-Magazine. Le lecteur intéressé trouvera de plus amples informations concernant les normes en vigueur dans la version longue du présent document.

1. Calcul des déperditions calorifiques

Les déperditions calorifiques des locaux sont calculées selon la norme NBN B 62-003 (1986) 'Calcul des déperditions calorifiques des bâtiments'. Cette norme fera bientôt l'objet d'une révision en vue de l'intégration de la norme européenne NBN EN 12831 (2003) 'Systèmes de chauffage dans les bâtiments. Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base'.

La norme NBN B 62-003 est indissociable de la norme NBN B 62-002 (1987) 'Calcul des coefficients de transmission thermique des parois des bâtiments', complétée par ses addenda A1 de 2001 et A2 de 2005. Une révision complète de cette norme a récemment été soumise à l'enquête publique : prNBN B 62-002:2007 (²) 'Performances thermiques des bâtiments. Calcul des coefficients de transmission thermique (valeurs U) des composants et éléments de bâtiments. Calcul des coefficients de transfert de chaleur par transmission (valeur HT) et par ventilation (valeur HV)'. Celle-ci intègre pas moins de 11 normes européennes.

2. Chaufferies et cheminées

La norme NBN B 61-002 (2006) 'Chaudières de chauffage central dont la puissance nominale est inférieure à 70 kW. Prescriptions concernant leur espace d'installation, leur amenée d'air et leur évacuation de fumée' a pour objectif de fournir aux architectes et aux concepteurs d'installations de chauffage des règles en matière d'espace d'installation des chaudières. La norme porte aussi sur l'amenée d'air et l'évacuation de fumée de ces chaudières. Ces prescriptions ne s'appliquent toutefois qu'au cas où la puissance nominale totale installée est inférieure à 70 kW.

Pour les installations possédant une puissance supérieure à 70 kW, il y a lieu de se référer à la norme NBN B 61-001 (1986) 'Chaufferies et cheminées', complétée par son addendum A1 de 1996. Cette norme est, elle aussi, actuellement en cours de révision afin de la rendre conforme aux adaptations apportées à la norme NBN B 61-002 et d'introduire une série de nouvelles prescriptions pour des technologies modernes (chaudières à condensation, par exemple).

3. Installations de gaz

La norme NBN D 51-003 (2004) 'Installations intérieures alimentées en gaz naturel et placement des appareils d'utilisation. Dispositions générales' et son addendum A1 de 2005 livrent un aperçu des exigences techniques et conditions de sécurité générales qui s'appliquent aux cas suivants :
  • installations intérieures neuves ou parties neuves d'installations intérieures dont la pression maximale de service admissible est de 100 mbar et dont :
    • le diamètre nominal des canalisations est inférieur ou égal à DN 50
    • les canalisations ne sont pas enterrées
  • placement et mise en service des appareils d'utilisation dans les installations sus­mention­nées.

4. Niveaux de bruit

En ce qui concerne l'acoustique, il est utile de mentionner la norme belge NBN S 01‑401 (1987) 'Acoustique. Valeurs limites des niveaux de bruit en vue d'éviter l'inconfort dans les bâtiments', qui définit les niveaux de bruit à considérer comme niveaux maximaux dans certains locaux en fonction de leur destination, du type de bâtiment et de la zone d'implantation de celui-ci. Les niveaux prescrits tiennent compte des bruits extérieurs, tels que les bruits de voisinage, ainsi que des bruits intérieurs, tels que les bruits produits par les équipements (chaudières ou pompes de circulation, par exemple). Le projet de norme prNBN S 01‑400-1 (2007) 'Critères acoustiques pour les immeubles d'habitation', qui remplacera partiellement la norme précitée, est en cours de publication (le remplacement ne concernera que les immeubles d'habitation).

5. Installation et commissionnement

La norme NBN EN 14336 (2005) 'Systèmes de chauffage dans les bâtiments. Installation et commissionnement des systèmes de chauffage à eau' examine de manière détaillée les aspects spécifiques à l'installation et au commissionnement (³) des éléments du système (générateurs, circulateurs et régulateurs, par exemple).


Article complet


C. Delmotte, ir., chef adjoint du laboratoire 'Qualité de l'air et Ventilation', CSTC
J. Schietecat, ing., chef du laboratoire 'Techniques de chauffage et de climatisation', CSTC
 
(¹) Depuis la fin de l'année 2006, le Bureau de normalisation (NBN) remplace l'ancien Institut belge de normalisation (IBN).
(²) Les lettres 'pr' placées devant l'indicatif 'NBN' indiquent qu'il s'agit d'un projet de norme qui n'a pas encore été publié par le Bureau de normalisation.
(³) Commissionnement = passage d'une installation de l'état d'achèvement statique à l'état de fonctionnement, conformément aux exigences spécifiques.