Utilisation durable de gravier en Flandre 2006/02.02

Le décret flamand de 1993 relatif au gravier (Grinddecreet) prévoit l'arrêt progressif de l'exploitation du gravier dans la province du Limbourg. Il importe dès lors de chercher des produits susceptibles de remplacer le gravier et le sable de Meuse limbourgeois. Dans ce contexte, le CSTC a mené une étude à la demande du Comité de Recherche du Grindfonds.

1. Le Grindfonds

Le Grindfonds a été créé afin de financer les mesures concomitantes prises dans le cadre du Grinddecreet. Il se compose d'un Comité directeur et de trois sous-comités : le Comité de restructuration, le Comité social et le Comité de recherche. Ce dernier élabore des programmes de recherche en matière de substituts pour le gravier ainsi que des projets de soutien à la commercialisation de tels produits de remplacement (www.grind-limburg.be). L'appel public à projets actuellement en cours sera clôturé fin mai 2006.

2. Exploitation du gravier dans le Limbourg : un état des lieux

Une enquête a été menée auprès des entreprises flamandes utilisant du gravier pour la fabrication du béton et de l'asphalte afin de se faire une idée de la consommation actuelle et à venir de gravier et autres granulats. Celle-ci a permis de démontrer que :
  • la disponibilité actuelle de gravier de Meuse sur le marché flamand se situe entre 2 et 3 millions de tonnes par an
  • ± 69 % des entreprises productrices de béton interrogées utilisent encore toujours du gravier et du sable de Meuse limbourgeois
  • l'emploi de gravier et de sable de Meuse dans les centrales d'asphalte est limité à la province du Limbourg
  • beaucoup d'entreprises craignent que l'arrêt de l'exploitation du gravier limbourgeois n'entraîne une hausse du prix des matières premières et des produits finis et un trafic accru.
L'avenir nous dira quelles seront les conséquences en matière d'emploi.



J. Van Dessel, ir., chef du laboratoire "Développement durable", CSTC
A. Janssen, dr., chercheur, laboratoire "Développement durable", CSTC