Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


GUICHET PATRIMOINE

Conseillers en énergie spécialisés dans les bâtiments d'intérêt patrimonial
Projet de recherche
Avec le soutien de:

LNE onroerend erfgoed


Date début: 01.10.2014
Date fin: 30.09.2021

Responsable s :
Samuel Dubois , Yves Vanhellemont , Michael de Bouw

Contact:
CSTC
Lozenberg 7
B-1932 St-Stevens-Woluwe
tel. : +32 (0)2 7164211
research@bbri.be



Description

L’idée d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments d’intérêt patrimonial est encore fort peu ancrée en Belgique (notamment en raison d’exceptions prévues dans la réglementation énergétique). Pourtant, une telle approche offre des opportunités particulières comme la diminution des gaz à effets de serre, la baisse de la facture énergétique, l’amélioration du confort pour l’occupant, ...

Objectifs

Ce projet devrait permettre aux propriétaires/occupants d’un bâtiment d’intérêt patrimonial de faire appel, à l’avenir, à des conseillers en énergie spécialisés. En plus d’évaluer les économies d’énergie pouvant être réalisées, ces conseillers devraient aussi pouvoir proposer des méthodes sur mesure, à la fois réalistes et atteignables, visant à optimaliser la performance du bâtiment concerné sans en altérer les valeurs patrimoniales ni entraîner un risque de dommages collatéraux. Le projet vise à jeter les bases d’une structure qui permettra aux architectes en restauration de se former afin d’acquérir de telles compétences. En effet, à l’avenir, les architectes en restauration devront pouvoir concilier les notions de valeur patrimoniale, progrès énergétique, et amélioration du confort.

Résultats et Publications

Les objectifs ainsi que les premiers résultats de ce projet ont été présentés lors du congrès international Energy Efficiency in Historic Buildings et l’article correspondant est disponible en ligne. Le CSTC sera d’ailleurs chargé d’organiser l’édition 2016 de ce congrès à Bruxelles. Un site web d’accompagnement proposant un guichet « patrimoine » (portail de questions-réponses) est en cours d’élaboration et permettra aux architectes en restauration de prendre contact facilement avec le CSTC, de manière centralisée. Parallèlement, une attention particulière est accordée aux approches de formation similaires adoptées dans nos pays voisins, aux démarches à entreprendre auprès des architectes flamands en restauration, et à la définition de cas d’études pratiques avec des bâtiments pouvant faire l’objet d’un monitoring.

Retour