Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


CARMAT

Développement de nouveaux types de matériaux à usage du BTP obtenus par carbonatation, au moyen de fumées industrielles et de fractions de scories d’aciéries difficilement valorisables
Projet
Avec le soutien de:

Service public de Wallonie Z Pôle MecaTech


En collaboration avec:

CTP Duferco ISSeP CRR UCL


Date début: 01.01.2010
Date fin: 31.08.2015

Responsable :
Julie Piérard

Contact:
CSTC
Avenue P. Holoffe 21
B-1342 LIMELETTE
tel. : +32 (0)2 6557711
research@bbri.be

Description

Le projet CARMAT est basé sur la mise au point d’une unité expérimentale reposant sur une nouvelle technologie de carbonatation de scories au moyen de CO2 présent au sein des rejets gazeux industriels. Cette unité pilote devrait permettre de fabriquer de manière fiable des matériaux compétitifs destinés au bâtiment et aux travaux d’infrastructure.

Objectifs

Ce projet vise avant tout à accroître la valorisation des scories d’aciéries au travers de la fabrication de nouveaux matériaux :
- Des granulats de synthèse pouvant se substituer au sable dans des mortiers et bétons prêts à l’emploi.
- Des éléments préfabriqués en béton miss en forme par pressage puis carbonatées à basse pression (blocs de maçonnerie ou pavés).
- Des éléments préfabriqués en béton mis en forme par pressage puis carbonatés à haute pression, constituant des produits à plus haute valeur ajoutée (dalles pour terrasses avec un aspect de pierre naturelle).

Un autre objectif est de garantir l’innocuité tant toxicologique qu’environnementale des scories inox par une immobilisation durable des contaminants éventuels au sein des matériaux.

Résultats et Publications

Au stade actuel de la recherche, le CSTC a réalisé des essais d’orientation sur des matériaux fabriqués à l’échelle de laboratoire. Il en ressort notamment que les bétons de structure à base de granulats carbonatés présentent des performances semblables à celles de bétons de référence composés uniquement de granulats naturels.

Dans une seconde phase, le CSTC sera chargé de caractériser les éléments préfabriqués issus de l’unité pilote qui a été inaugurée en octobre 2014.

Retour