Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


VETURES

Encollage de parachèvements durs sur isolation thermique : critères performanciels de sélection des matériaux, de durabilité du système et prescriptions d’utilisation
Projet
Avec le soutien de:

SPF Economie Z NBN


Date début: 01.09.2011
Date fin: 31.08.2016

Responsable s :
Inge Dirkx , Yves Grégoire

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

La technique de l'encollage in situ de revêtements durs sur une isolation extérieure bénéficie d’un intérêt croissant, pour des raisons à la fois techniques et esthétiques. Ce projet contribue au développement de cette technique en élargissant les connaissances sur la durabilité, en élaborant un cadre normatif reliant les spécifications des produits (critères de sélection) et du système (comportement hygrothermique et mécanique) et, enfin, en établissant des prescriptions d’utilisation et des recommandations de mise en œuvre.

Objectifs

L’objectif de ce projet consiste à combler les manquements observés sur le plan normatif concernant la technique des revêtements durs (plaquettes de terre cuite, carreaux céramiques, pierres naturelles ou agglomérées) collés in situ sur un isolant pour l’isolation thermique de murs par l’extérieur. Ce projet vise par ailleurs le développement complet de cette technique.

Résultats et Publications

Pendant la première phase, les systèmes ont principalement été étudiés sur la base d'investigations expérimentales en laboratoire et de simulations numériques. Les différents matériaux ont été caractérisés et leurs performances pertinentes déterminées. La compatibilité de ces matériaux lorsqu'ils sont associés les uns avec les autres a ensuite été étudiée, et ce après différents types de vieillissement. Le comportement hygrothermique et la résistance au gel des différents systèmes ont été évalués.

Les tests réalisés révèlent que les systèmes comportant une isolation perméable à l’eau (par ex. en EPS ou en laine minérale) nécessitent la pose d’un enduit de fond afin de rendre l’ensemble étanche à l’eau. Dans le cas d’une isolation imperméable à l’eau (par ex. en XPS), il est important que les joints soient également étanches à l’eau (CSTC-Contact n° 32 (4-2011) «Revêtements durs encollés sur isolant»). Afin d’obtenir une meilleure perception de la pratique, plusieurs cas d’étude et plusieurs pathologies ont fait l’objet d’un suivi étroit.

Trois projets de normes ont été élaborés pendant la première phase : la NBN B 27-216 (Mouvement empêché de carreaux céramiques pendant des cycles de gel-dégel), la NBN B 23-004 (Plaquettes en terre cuite) et la NBN B 62-400 (Comportement hygrothermique de systèmes de revêtements durs collés sur isolant) .
Par ailleurs, les connaissances accumulées au sujet des critères de matériaux et des performances de systèmes ont été et sont encore valorisées en soutien des STS 71-2 «Isolation extérieure de façades» et du Document d’évaluation « Systèmes de revêtements durs collés in situ sur une isolation extérieure ».

Les expériences réalisées en laboratoire et dans la pratique seront étendues pendant la deuxième phase. L’influence des conditions de mise en œuvre sur la durabilité (comportement hygrothermique et résistance au gel) sera étudiée au moyen de tests en laboratoire et sera comparée aux performances dans la pratique. Le comportement à l’humidité et l’étanchéité à l’eau des systèmes constituent des points critiques qui bénéficieront de l’attention nécessaire, assurément dans le cas de systèmes mis en œuvre sur des supports sensibles à l’humidité comme les ossatures en bois (cf. CSTC-Contact n° 44 (4-2014) « ETICS sur ossature en bois »). En ce qui concerne la stabilité du système sur le support, influencée par le poids propre du système et par l’action du vent, les performances de colles et chevilles de fixation seront étudiées. Le suivi de cas d’étude, de pathologies et du site d’exposition permettra d’établir un lien entre les expériences en laboratoire et la pratique. Enfin, les expériences accumulées seront transposées dans des recommandations pour la mise en œuvre.

Retour