REVETEMENT CHAPE

Pose de revêtements de sol résilients: maîtrise de l’humidité des chapes
Projet
Avec le soutien de:

SPF Economie Z NBN


Date début: 01.09.2016
Date fin: 31.08.2018

Responsables :
Evelyne Nguyen , Valérie Pollet

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

Dans le cas des désordres de revêtements de sol, l’humidité résiduelle du support à base de ciment (chape ou béton) est un facteur déterminant souvent mentionné. En effet, plus de 13% des avis techniques rédigés en 2016 par le CSTC concernaient des problèmes des revêtements de sol souples liés à l’humidité. Or, les entrepreneurs sont confrontés à des délais d’exécution de plus en plus courts. Le moment à partir duquel un taux d’humidité acceptable pour la pose est atteint, est particulièrement problématique pour les constructions neuves et même pour les rénovations dans le cas de supports neufs.

La norme actuelle NBN EN 13813 relative aux chapes fixe des exigences mécaniques pour les chapes mais ne fixe actuellement aucune exigence permettant de limiter la teneur en eau dans les chapes et d’accroître leur vitesse de séchage.

Par ailleurs, il y a lieu de tenir compte des évolutions apparues ces dernières années : nouveaux adjuvants et liants pour chape à séchage rapide, usage de sables de béton recyclé dans les chapes, développement de coatings pare-vapeur,…. Ces évolutions devraient être prises en compte dans les normes relatives aux chapes et aux adjuvants.

Objectifs

Cette étude se base sur les objectifs spécifiques suivants :
- établir des exigences sur la composition et les performances des chapes permettant de limiter les teneurs en eau
- fixer des exigences de performances des nouveaux adjuvants pour chape à séchage rapide
- évaluer l’efficacité des coatings pare-vapeur et fixer les exigences minimales pour ces produits
- fixer des critères d’humidité admissibles pour la pose des revêtements de sol résilients

Retour