BETON APPARENT

Projet
Avec le soutien de:

A_VLAIO


En collaboration avec:

FedBeton NAV FEGC


Date début: 01.05.2017
Date fin: 30.04.2019

Responsables :
Laura Kupers , Niki Cauberg

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

Le béton apparent est un béton coulé in situ soumis à des exigences esthétiques accrues. Ce type de béton est très populaire en architecture contemporaine et est de plus en plus souvent mentionné dans les cahiers des charges de construction. Il est utilisé aussi bien dans des bâtiments industriels, publics et résidentiels que dans des habitations privées et tant en construction neuve que dans des projets de rénovation.

En cas de mise en œuvre de béton apparent, des imperfections ne sont pas à exclure : elles sont la conséquence inévitable de l’utilisation de béton coulé in situ. En revanche, il est possible de réduire au maximum ces imperfections (différences de teinte, bulles d’air, etc.) en prenant des mesures appropriées au niveau de la conception, du choix du matériau et de la mise en œuvre. Des procédures, des matériaux et des technologies spécifiques ont été développés à cette fin au cours des dernières années. Ainsi, il existe par exemple de nouveaux systèmes de coffrage composés de différents matériaux synthétiques spécifiquement conçus pour le béton apparent. Par ailleurs, des écarteurs spéciaux ont également été conçus, de même que des accessoires permettant de remplir des trous de brêlage, afin que les imperfections soient les moins visibles possible dans l'élément en béton. Il existe également des points d’attention spécifiques au béton utilisé (notamment la continuité des livraisons) et il convient d’accorder une attention particulière, pendant la mise en œuvre et le parachèvement, à la température de mise en œuvre ou à la durée du décoffrage, entre autres.

Objectifs

Ce projet a pour but d'informer les entrepreneurs, architectes et centrales à béton concernés au travers d’une approche collective par l’intermédiaire des fédérations sectorielles (FEGC, NAV et FEDBETON) à propos des possibilités et des limites du béton apparent, des conditions-limites et des technologies et processus nécessaires pour obtenir le résultat souhaité.

Le fait d’informer correctement les parties prenantes permettra d'éviter des erreurs (par exemple un problème de communication, une utilisation irréfléchie d'un matériau ou des détails d’exécution trop restreints). En effet, de telles erreurs influencent très négativement les marges bénéficiaires des parties concernées.

Le CSTC diffusera des informations en collaboration avec les fédérations sectorielles par le biais de divers canaux. Cela va de la publication d’articles ciblés très pratiques et d’articles techniques plus détaillés à l’organisation de sessions d’information, de visites de chantiers et d’ateliers. Un feedback sera régulièrement demandé au groupe-cible, afin que l’on puisse anticiper ses besoins réels.

Retour