Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


REDMONEST

Réseau de monitoring dynamique des structures existantes du Patrimoine Culturel en béton
Projet
Avec le soutien de:

Z BRAIN-be belspo


En collaboration avec:

LRMH ULG ELAB IETCC


Website:
Date début: 01.12.2013
Date fin: 28.02.2017

Responsable :
Emmanuel Cailleux

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

La conservation des bétons anciens des édifices classés représente très souvent un important challenge. En effet, les bétons constituant ces bâtiments présentent généralement de multiples défauts de mise en œuvre ou de formulation qui ne sont plus acceptés dans les bétons modernes. Ces structures n'en constituent pas moins des témoignages d'avancées technologiques ou de démonstrations architecturales qu'il est nécessaire de conserver dans un état le plus proche possible de celui d'origine. Ces contraintes rendent toutefois les opérations de réparation très délicates et constituent de véritables casse-têtes pour les conservateurs, les bureaux d'architectes ou encore les entrepreneurs impliqués dans les projets de restauration.

Objectifs

Ce projet vise, au niveau européen, à fonder les bases d'une structure commune de recensement des édifices classés en béton et de leurs principales altérations. Il a également pour objectif d'établir des protocoles de contrôle et de suivi des dégradations adaptés à ces monuments afin de construire des modèles prédictifs destinés aux organismes chargés des phases d'entretien. Enfin, les possibilités de traitement par hydrofuge de surface des processus de dégradation induits par une corrosion des armatures liée à une carbonatation du béton seront évaluées. Ces imprégnations pourraient, en effet, constituer une alternative durable et d'impact esthétique limité aux réparations traditionnelles.

Au cours du projet, le CSTC sera plus particulièrement impliqué dans l'évaluation des traitements par hydrofuges. Les expériences importantes acquises par le centre sur l'instrumentation, les mesures d'humidité dans les matériaux de construction et la caractérisation de la corrosion des armatures seront également mises à profit.

Retour