RAINROOF

Cadre normatif pour l’étanchéité aux pluies battantes des toitures inclinées
Projet
Avec le soutien de:

SPF Economie Z NBN


Date début: 01.09.2016
Date fin: 31.08.2016

Responsable :
Dominique Langendries

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

Les fabricants de tuiles, ardoises et autres éléments de couverture à écailles (tuiles, ardoises, bardeaux, …) tendent à recommander un recouvrement allant en diminuant, et en même temps le complexe de toiture évolue. Il s’agit maintenant d’un complexe fermé, avec sous-toiture, isolation et pare-vapeur. Les couvertures ne sont plus ventilées et ne sont plus accessibles par l’intérieur; on ne peut plus voir directement si des fuites apparaissent au niveau de la couverture.

Dès lors :
- Les lattes et contre-lattes sont plus sollicitées car elles sont plus fréquemment soumises à l’humidité
- Le rôle de la sous-toiture en terme d’étanchéité à l’eau devient primordial : il ne s’agit plus d’un rôle secondaire
- En cas de sollicitations extrêmes de la couverture et de la sous-toiture (ou de leur défaillance cumulée) les isolants thermiques peuvent être fragilisés car ils se retrouvent indirectement exposés aux éléments climatiques.

On peut donc aujourd’hui se poser les questions suivantes :
1. Qu’entend-on par « étanchéité à l’eau de la couverture » ?
2. Peut-on reporter (une partie de) la question de l’étanchéité sur la sous-toiture ?

Les questions se posent tant pour les toitures finalisées, « opérationnelles », qu’en cours de chantier.

Elles se posent en partie courante des ouvrages construits au moyen d’éléments classiques ; elles se posent également au droit des jonctions ou lors de l’utilisation de profilés et composants apparus plus récemment sur le marché : multituiles, bacs métalliques, panneaux sandwiches multifonctions, sous-toitures de grande épaisseur, …

Aussi étonnant qu’il puisse y paraître, il n’existe pas de norme belge ou européenne permettant de qualifier le comportement des couvertures aux pluies battantes. Un rapport CEN (CEN/TR 15601:2012) est à la disposition des producteurs, mais il est incomplet et peu consensuel.

Objectifs

L’étude prénormative RAINROOF a pour objet de proposer une norme belge ainsi que des pistes d’amélioration au niveau européen afin de compléter et amender le rapport CEN/TR 15601. L’objectif est de pouvoir qualifier de manière précise le débit de fuite admissible au travers des couvertures, et ce, en relation avec la capacité de reprise des sous-toitures.

L’approche normative se complètera de recommandations de mise en œuvre via les articles et notes d’information technique du CSTC.

Retour