Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


LOWEMI

Revêtements intérieurs à très faible taux d’émission de composés volatils
Projet
Avec le soutien de:

Service public de Wallonie ZREENWIN


En collaboration avec:

CoRi


Date début: 01.03.2013
Date fin: 31.08.2015

Responsable :
Pascale Steenhoudt

Contact:
CSTC
Avenue P. Holoffe 21
B-1342 LIMELETTE
tel. : +32 (0)2 6557711
research@bbri.be

Description

Le projet LOWEMI s’intègre dans la volonté des fabricants de peintures et de films autocollants de modifier leurs procédés de fabrication et leurs produits pour les inscrire dans un plus grand respect de l’environnement et de la santé. Plus concrètement, ce projet vise à développer des produits émettant peu ou pas de COV (Composés Organiques Volatils) en vue de préserver la qualité de l’air intérieur des habitations.

Objectifs

L’objectif principal du projet consiste à développer une nouvelle gamme de peintures pour intérieur (murs et plafonds) et de films décoratifs. Ces gammes garantissent une diminution significative, voire la suppression totale, des émissions de COV nocifs et libérables dans l’air immédiatement à l’installation de même qu’à long terme. Les performances d’application et d’utilisation de ces peintures et films doivent être conformes aux produits traditionnellement utilisés.

Résultats et Publications

Plusieurs types de peintures ont fait l’objet d’évaluation de leurs émissions de COV et de leurs autres performances. Certaines sont peu émissives mais ont de faibles performances techniques et d’autres sont trop émissives. La composition de ces peintures a alors été modifiée en conséquence. L’impact de plusieurs constituants (agents de coalescence, charges, molécules séquestrantes, additifs, etc.) a été examiné.

En ce qui concerne les films autocollants, différents composants ont été étudiés : les films de laminage, les encres (impressions) et les adhésifs (avec et sans molécules séquestrantes), en vue de déterminer la combinaison la moins émissive tant à 3 jours qu’à 28 jours. Il a été relevé que certains films de laminage pouvaient ralentir sélectivement certaines émissions de COV.

Les outils de mesures des émissions de COV exploités et développés au cours de cette recherche sont les micro-chambres, les cellules d’essai d’émission de type FLEC (Field and Laboratory Emission Cell), la technique de la « headspace » et la chambre avec capteur à photoionisation (PID - Photoionization Detector).

Retour