Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


PREMANAT

Performances requises pour les pavages de voirie en pierre naturelle
Projet
Avec le soutien de:

SPF Economie Z NBN


En collaboration avec:

CRR


Date début: 01.10.2016
Date fin: 30.09.2018

Responsable :
Dominique Nicaise

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

Traditionnellement, des produits localement disponibles (porphyre, grès, pierre calcaire) étaient utilisés pour les pavages de voirie en pierre naturelle. L’arrivée de la voiture et l’augmentation des charges auxquelles notre réseau routier est soumis ont induit la diminution de l’utilisation des pavages de voirie en pierre naturelle pour nos rues. Au cours de ces dernières décennies on observe à nouveau un nouvel intérêt pour les matériaux naturels. Les pavages de voirie en pierre naturelle trouvent donc à nouveau leur place dans le contexte urbain ; toutefois, actuellement un grand nombre de ces matériaux sont importés. De plus, les techniques de pose ont fortement évolué ce qui engendre des pathologies fréquentes liées aux aspects techniques qui ne sont pas ou qui sont mal traités dans les documents prescriptifs ou normatifs.

Il existe des ambiguïtés concernant la résistance à la glissance et son évolution dans le temps. Plusieurs méthodes existent qui dépendent de l’application (circulation piétonnière ou routière). Certains types de pierre naturelle sont plus sensibles au polissage et/ou au vieillissement avec comme conséquence, une diminution de la résistance à la glissance. A l’heure actuelle il n’existe aucune méthode d’essai permettant d’évaluer le polissage ou la durabilité de la résistance à la glissance.

Un deuxième aspect concerne le clivage des pavés lié à leur structure interne spécifique. Les causes précises ne sont pas claires. Cette pathologie est aussi liée à la problématique des cycles de gel-dégel en présence de sels de déverglaçage. Aucune méthode européenne n’est disponible à ce sujet. De plus, des produits de réemploi en pierre naturelle sont de plus en plus présents sur le marché. Leur statut est ambigu étant donné que les normes produits leur sont inapplicables.

Enfin, les revêtements en pierre naturelle sont aujourd’hui de plus en plus souvent posés selon une structure rigide liée dans laquelle les joints de dilation sont essentiels. Des directives concernant la pose de ces joints manquent. De plus, aucune méthode d’essai et performances requises n’existent concernant les matériaux à utiliser pour ces joints ce qui engendre l’utilisation de méthodes et de produits forts différents qui connaissent des résultats variables.

Objectifs

L’objectif général de ce projet est d’adapter et de compléter les différents documents normatifs en rapport aux pavages de voirie en pierre naturelle soumis à la circulation (aussi bien les pavés que les dalles) en tenant compte de toutes les charges routières (des plus basses au plus élevées).

Le premier objectif est de développer un protocole d’essai clair pour la détermination de la résistance à la glissance. Un objectif qui y est lié est de mettre au point une méthode concernant la simulation du polissage sous charge routière et de déterminer la durabilité de la résistance à la glissance dans le temps.

Le deuxième objectif est de développer une méthodologie d’essai pour déterminer la résistance au clivage afin d’identifier les pierres qui présentent un risque accru.

Le troisième but est de mettre au point une méthode d’essai pour la détermination de la résistance aux cycles de gel-dégel en présence de sels de déverglaçage et d’y ajouter des critères de performance.

Le quatrième objectif est de déterminer les propriétés techniques qui doivent être imposées aux pavés de réemploi afin d’atteindre le même niveau de qualité que les pavés neufs.

Le dernier objectif est d’établir des directives concernant la pose des joints de dilatation et les performances requises pour les matériaux utilisés.

Résultats et Publications

Un premier article concernant les pathologies spécifiques à la pierre naturelle en application ‘sol extérieur’, a été publié dans le CSTC-Contact n° 28 2010/4.

Un deuxième article concernant les documents nécessaires pour un chantier en pierre naturelle réussi, a été publié dans le CSTC-Contact n° 47 2015/3.

Retour