Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


RenOZym

Techniques de nettoyage des façades, toitures et terrasses à l’aide de micro-organismes et d’enzymes
Projet
Avec le soutien de:

Service public de Wallonie Z DG06


En collaboration avec:

UCL


Date début: 01.05.2013
Date fin: 31.10.2015

Responsable :
Johan Van Dessel

Contact:
CSTC
Avenue P. Holoffe 21
B-1342 LIMELETTE
tel. : +32 (0)2 6557711
research@bbri.be

Description

Le projet RenOZym vise à développer en Région wallonne le marché des techniques de nettoyage « douces » et non-toxiques à base de biocatalyseurs (enzymes et micro-organismes).

Objectifs

Trois types de salissures forment la cible principale du projet. Elles ont été sélectionnées pour leur fréquence sur les bâtiments, les désavantages des techniques de nettoyage actuellement utilisées pour les éliminer et leur potentiel à être dégradées par des biocatalyseurs. Il s’agit des nitrates, des graffiti et des salissures biologiques. En parallèle à l’identification et à l’évaluation expérimentale des biocatalyseurs potentiellement en mesure de dégrader ces salissures, les produits à base de biocatalyseurs actuellement sur le marché seront évalués.

Résultats et Publications

Dans une première phase, les trois types de salissures ont été identifiés de façon précise au travers d’une campagne d’échantillonnage et sur base de la littérature. Les graffiti présentant des compositions trop diverses, ils ont été écartés du projet. Des essais en laboratoire ont démontré un potentiel de dénitrification à l’aide de bactéries. Le projet cherche à présent à évaluer leur efficacité sur des maçonneries réelles contaminées par des nitrates. Quant aux salissures biologiques, des essais en conditions réelles et de laboratoire ont démontré l’efficacité de certains produits à base d’enzymes et de bactéries actuellement sur le marché. La suite des travaux visera à déterminer l’impact réel des enzymes et des bactéries sur l’efficacité de ces produits.

Retour