Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


RECYDESA

Recyclage de déchets de construction inertes : développement, par lavage, de sables et micrograves à destination des chapes et bétons
Projet
Avec le soutien de:

Service public de Wallonie Z DG06


En collaboration avec:

Tradecowall


Date début: 01.10.2013
Date fin: 30.09.2015

Responsable :
Julie Piérard

Contact:
CSTC
Avenue P. Holoffe 21
B-1342 LIMELETTE
tel. : +32 (0)2 6557711
research@bbri.be

Description

Le projet RECYDESA vise à augmenter le taux de valorisation des matériaux recyclés en se focalisant sur les opérations de lavage des déchets de construction de petit calibre.

Objectifs

Actuellement, en Wallonie, le recyclage des déchets de construction ou de démolition vise majoritairement une valorisation comme granulats de gros calibre dans le domaine routier, pour la réalisation de travaux de fondations ou d’empierrement, laissant une proportion importante de résidus non valorisés, principalement des fines de criblage (béton et maçonnerie) souvent mélangées à de la terre, qui s’accumulent sur les sites de traitement.

Ce projet vise à optimiser les produits du promoteur industriel – au travers de procédés innovants – afin de disposer de matériaux spécifiques (sables, gravillons et micrograves) qui pourront se substituer aux matériaux naturels dans des applications à haute valeur ajoutée (chapes et béton). Des règles de bonne pratique seront établies de manière à garantir les performances des applications mises en œuvre à partir de ces recyclés.

Résultats et Publications

Les premiers mois de la recherche (fin 2013) ont été consacrés au réglage de l’installation de lavage-criblage pour la production de sables 0/4 et gravillons 4/8, ainsi qu’à la caractérisation physique et chimique de ces mêmes produits. Dès 2014, des essais préliminaires ont permis de développer des formulations de chape et de béton de structure. Les premiers résultats indiquent qu’il est possible, moyennant certaines recommandations (e.a. l’ajustement de l’eau de gâchage et de la proportion en matériaux recyclés) de confectionner des mélanges présentant une consistance et une résistance en compression adaptées. D’autres essais de performance, dont des essais accélérés de durabilité sur béton (résistance à la carbonatation, au gel-dégel et à la réaction alcali-silice) débuteront d’ici 2015.

Retour