Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


GREENASH

Technologie verte pour matières premières minérales: valorisation des matériaux et de l'énergie issus des mâchefers
Projet
Avec le soutien de:

A_VLAIO MIP


En collaboration avec:

VITO


Date début: 01.01.2012
Date fin: 31.07.2015

Responsable s :
Laura Kupers , Julie Piérard

Contact:
CSTC
Lozenberg 7
B-1932 St-Stevens-Woluwe
tel. : +32 (0)2 7164211
research@bbri.be

Description

En Flandre, les mâchefers, principaux résidus de la combustion des ordures ménagères, sont mis en décharge ou valorisés uniquement dans des applications à faible valeur ajoutée.

Ce projet vise à mettre au point un processus de traitement qui valorise les mâchefers comme matériau et source d'énergie.

Objectifs

L'étude entend valoriser les mâchefers en granulat adéquat pour le mortier ou le béton. Cette recherche devrait être combinée avec la production d'énergie tirée du H2 gazeux produit par un traitement à l'eau alcaline résiduelle présente sur le site de production. Il s'agit d'une situation doublement gagnante: l'emploi de mâchefers comme granulat permet d'économiser des matières premières primaires tandis que la production du H2 gazeux est une exploitation utile d'une énergie résiduelle.

Résultats et Publications

Le CSTC a pour tâche d'examiner l’adéquation des granulats pour un usage dans le béton prêt à l’emploi. Dans un premier temps, des essais ont été menés à petite échelle afin d’évaluer l'effet des mâchefers sur la prise, la résistance en compression et la teneur en air d’un mortier. Une fois le comportement des mâchefers mieux connu, il a été procédé aux essais sur béton. Il a été convenu d'optimaliser et d’évaluer une recette de béton de structure ainsi qu’une recette de béton maigre. Le béton à base de mâchefers traités est comparé à un béton de référence à base de granulats classiques. Les caractéristiques du béton frais (consistance, prise, ...) et du béton durci (résistance en compression, absorption d'eau, ...) ainsi que la durabilité du béton (résistance à la carbonatation, aux cycles de gel-dégel, ...) font l'objet d’une campagne d'essais. Les premiers résultats indiquent qu’il est possible d’utiliser les mâchefers traités comme granulats secondaires pour béton. Le béton ainsi produit présente toutefois une porosité accrue et une résistance en compression légèrement plus faible, en comparaison avec le béton de référence.

Retour