Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation


Jonction de fenêtre

Évaluation des performances et de la durabilité de fenêtres haute performance et de leur jonction au gros œuvre
Projet
Avec le soutien de:

Z NBN SPF Economie


En collaboration avec:

CTIB Universiteit Gent


Date début: 01.09.2011
Date fin: 31.08.2013

Responsable :
Erik Kinnaert

Contact:
CSTC
Rue du Lombard 42
B-1000 Bruxelles
tél. : +32 (0)2 5026690
research@bbri.be

Description

La recherche souhaite développer une méthode d'évaluation normalisée pour des kits de jonction de fenêtres, laquelle permettra d'évaluer l'étanchéité à l'air et à l'eau ainsi que les performances acoustiques après avoir fait intervenir les contraintes résistance au vent et mauvais usage. Les cycles de vieillissement préconisés dans la prénorme européenne prEN 14320 pour évaluer la durabilité de systèmes de profilés en bois et aluminium ‘étanches à la vapeur’ ne sont pas suffisamment représentatifs pour évaluer toutes les applications des fenêtres haute performance (les applications pour locaux humides tels que salles de bain font défaut). Il y a lieu de mettre au point des cycles de vieillissement supplémentaires.

Résultats et Publications

Une séquence d'essais et une méthodologie expérimentale ont été développées en vue de déterminer les performances étanchéité à l'air, étanchéité à l'eau et atténuation acoustique de la jonction de fenêtre. Les résultats des essais menés pour développer cette méthodologie ont fourni des informations précieuses pour la mise au point des détails d'exécution dans le cadre de la révision de la NIT 108 'La pose des menuiseries extérieures'. Différentes simulations numériques ont été réalisées dans des conditions climatiques (réelles) à haute teneur en humidité et des conditions expérimentales dans le but d'établir la relation entre le comportement 'dans la réalité' et le comportement dans des conditions de laboratoire. Au départ de cette relation, il sera ensuite possible de formuler des critères qui permettront de définir des cycles de vieillissement pour locaux humides. Ces simulations ont démontré que la méthode expérimentale de la prEN 13420 ne permettait pas de prédire les performances réelles de systèmes de profilés bois-aluminium ‘étanches à la vapeur’. La teneur initiale en humidité est tellement dominante que la méthode d'essai actuelle ne permet pas d'établir une distinction qualitative fiable entre les profilés de fenêtre, à moins de prolonger la durée de l'essai à au moins 2 ans, ce qui est pratiquement impossible. Une analyse statistique et une analyse de sensibilité basée sur 200 maisons a démontré qu'il était souhaitable de scinder la classe 4 de la NBN EN 12207. C'est pourquoi le CSTC et l'UGent ont proposé d'intégrer une classe 5 d'étanchéité à l'air dans la NBN B 25-002-1, auquel cas les fenêtres qui remplissent cette performance seront en moyenne responsables de 6% seulement du débit de fuite total pour des bâtiments dont l'étanchéité à l'air n50=1.

Retour