Information & Assistance

Recherche, développement & Innovation

 

Présentation

Le Centre Scientifique et Technique de la Construction est un institut de recherche, fondé en 1960 sous l'impulsion de l'organisation professionnelle en application de l'arrêté-loi "De Groote" de 1947.
Cet arrêté-loi, qui porte le nom du ministre des Affaires économiques de l'époque, vise spécifiquement à promouvoir la recherche appliquée dans le secteur, afin d'améliorer la compétitivité de ce dernier.
En application de la loi, le CSTC est financé principalement par les redevances de ses membres ressortissants, soit les 90 000 entreprises de construction belges représentant tous les métiers de la construction et notamment les entrepreneurs généraux, menuisiers, vitriers, plombiers, couvreurs, parqueteurs, plafonneurs, peintres, etc. dont la plupart sont des PME.

Conformément à ses statuts, le CSTC poursuit trois grandes missions:
  • mener des recherches scientifiques et techniques au profit de ses membres
  • fournir des informations, une assistance et des conseils techniques à ses membres
  • contribuer en général à l'innovation et au développement dans le secteur de la construction, en particulier en effectuant des recherches sous contrat, à la demande du secteur et des pouvoirs publics.
Pour remplir ces missions, le CSTC table sur l'expertise d'un personnel hautement qualifié et motivé dont la formation très variée permet de créer des équipes pluridisciplinaires selon les nécessités des problèmes à traiter.

Cliquez ici et retrouvez le détail de ces actions et des objectifs du CSTC dans le document Cap sur 2015

Objectifs

Fort de ses quelque 240 collaborateurs majoritairement universitaires, le CSTC compte parmi les plus grands centres de recherche collective en Belgique. Une machine bien huilée qui fonctionne selon une approche 'bottom-up' unique en Europe, exprimée via les plans de travail de des Comités techniques.

Issus d'une concertation avec les acteurs du secteur de la construction, ces plans de travail visent à anticiper les implications que certains mouvements de fond peuvent avoir sur notre façon de bâtir. Les trois films accessibles via les liens ci-dessous illustrent le cap du CSTC à l'horizon 2015 dans les trois domaines suivants :
  • ventilation, confort, santé, accessibilité et sécurité
  • énergie et environnement
  • matériaux, systèmes constructifs et installations techniques.
Le défi est de taille, car 2015 s'inscrit comme la dernière étape avant l'échéance européenne de 2020 orientée vers d'ambitieux objectifs économiques, environnementaux et sociaux. Avec le secteur à la barre et un personnel multidisciplinaire et enthousiaste, découvrez le CSTC au cœur de sa mission.

Cap sur 2015

Ventilation, confort, santé, accessibilité et sécurité

Au-delà des plans de travail établis par ses Comités techniques, le CSTC cadre ses actions selon six axes principaux qui définissent en grande partie le cap du Centre pour les prochaines années.

1

Etablir des recommandations pour construire des bâtiments énergétiquement neutres (ou presque), caractérisés par un faible impact environnemental tout en étant soutenables économiquement.

2

Mettre à la disposition du secteur des détails techniques optimisés par rapport à l'ensemble des exigences.

3

Proposer une approche pragmatique pour la rénovation énergétique du bâti existant.

4

Informer et former l'ensemble du secteur en exploitant au mieux les outils de communication actuels, en vue de contribuer à rehausser le socle de compétence général et améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises de construction.

5

Participer à la mise en place d'un cadre de qualité étroitement lié aux enjeux économiques du secteur.

6

Jouer le rôle de catalyseur pour stimuler et accompagner tout processus d'innovation dans le monde de la construction.