Exemple l'étude

Simulation 4 : 21 mars - 9h00 (soit 9h41' heure légale)

Simulation 1 : 21 mars - 12h00 (soit 12h50' heure légale)
Simulation 2 : 21 juin - 12h00 (soit 13h41' heure légale)
Simulation 3 : 21 mars - 9h00 (soit 9h41' heure légale)
Simulation 5 : 21 juin - 9h00 (soit 10h41' heure légale)
Simulation 6 : 21 juin - 10h30 (soit 12h11' heure légale)
En date du 21 mars à 9h00, le soleil pénètre le bâtiment par la façade vitrée démunie de protection solaire. Le soleil étant relativement bas, il pénètre assez profondément dans le local. De plus, l'influence du plan d'eau n'est pas négligeable sur l'éclairement intérieur, comme le démontre la figure 3.

Une solution permettant d'éviter cet éclairement réfléchi susceptible de nuire au confort visuel à l'intérieur du bâtiment est d'utiliser une protection solaire verticale partiellement haute. Cette protection solaire pourrait être de type toile ou composée de végétation descendant de la toiture.

Fig. 1 Vue extérieure.
Fig. 1 Vue extérieure.
Fig. 2 Lamelles horizontales (vue extérieure).
Fig. 2 Lamelles horizontales (vue extérieure).
Fig. 3 Simulation du plan d'eau et lamelles horizontales (vue extérieure).
Fig. 3 Simulation du plan d'eau et lamelles
horizontales (vue extérieure).
Fig. 4 Simulation du plan d'eau, de la protection solaires et lamelles horizontales (vue extérieure).