Exemple d'étude

Simulation 3 : 21 juin - 12h00 (soit 13h31' heure légale)

Simulation 1 : 21 décembre - 12h00 (soit 12h41' heure légale)
Simulation 2 : 21 mars - 12h00 (soit 12h50' heure légale)
Simulation 4 : 21 juin - 12h00 (soit 13h41' heure légale)
Simulation 5 : 21 juin - 9h00 (soit 10h41' heure légale)
Simulation 6 : 21 juin - 10h30 (soit 12h11' heure légale)
Lorsque le soleil a atteind son altitude maximale et est orienté plein sud, il est à nouveau clairement visible que : 
  • l'ombre portée des deux lamelles supérieures sur les deux lamelles inférieures est toujours présente et ce, dès que l'inclinaison des lamelles est supérieure à 30° (cf. fig. 1)
  • le rayon lumineux passant entre la lamelle supérieure et la toiture est toujours bien présent mais ne pénètre plus aussi profondément dans le local (cf. fig. 1)
  • l'intérieur du local est ombragé, seule la partie de la serre restant quelque peu plus exposée au rayonnement direct (sur ses extrémités) (cf. fig. 2).
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 1 Ombre portée des lamelles (vue extérieure).
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 3 Ombre portée et lamelles inclinées (vue extérieure).
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 4 Simulation du plan d'eau, inclinaison des lamelles 0° - (vue extérieure).

L'inclinaison de l'axe sur lequel sont fixées les lamelles permet de limiter quelque peu ce problème d'ombre portée des lamelles les unes sur les autres, comme illustré à la fig. 3, mais ne le résout pas complètement.

Un plan d'eau étant situé près du bâtiment, ce dernier a été modélisé au moyen d'une plaque réfléchissante (cf. fig. 4 et 5) permettant de visualiser la réflexion de la lumière au pied du bâtiment et son impact à l'intérieur.

Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 5 Simulation du plan d'eau et lamelles horizontales (vue extérieure).
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 6 Simulation du plan d'eau et lamelles horizontales (vue extérieure).

La figure 6 permet de visualiser l'effet induit par la présence d'un élément réfléchissant à l'extérieur du bâtiment qui n'est pas dérangeant pour l'occupant lorsqu'il est situé dans le local (en date du 21/6 à 12h). La figure 7 montre la réflexion de la lumière (principalement spéculaire) sur le plafond du local.

Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 7 Observation du modèle réduit.
Fig. 2 Vue latérale.
Fig. 8  Observation du modèle réduit