BIM & ICT Information Logo

BIM, plus important que jamais

L'effervescence autour du numérique dans la construction est aujourd'hui tangible. Le processus BIM (Building Information Model / Modelling / Management) contribue à cette révolution, car il bouleverse fondamentalement la façon de concevoir, de bâtir et d'exploiter les bâtiments. Il s'agit avant tout d'une approche collaborative intégrée entre les partenaires d'un projet. Cette approche met en relation les objets qui composent un bâtiment ainsi que leurs caractéristiques et permet aux utilisateurs d'accélérer l'élaboration et la réalisation des projets, tout en réduisant les coûts de construction et d'exploitation.

L'Europe ne s'y est pas trompée : dans une directive de 2014 concernant les marchés publics, elle recommande la dématérialisation des procédures et privilégie l'usage du BIM lors des appels d'offre pour les projets de bâtiments et d'infrastructures publics. Grande-Bretagne, Pays-Bas, Danemark, Finlande, Norvège… imposent d'ores et déjà son utilisation pour nombre de leurs marchés publics. Plus récemment, la France leur a emboîté le pas dans le cadre de la 'Mission Numérique Bâtiment'.

A l'évidence, la transformation numérique de notre secteur est donc en marche. Pour les entreprises, ce n'est plus un choix, c'est une question de compétitivité. Des mesures ont d'ailleurs été prises, dans notre pays, au niveau national et régional, pour accompagner cette mutation. Tout le monde a en effet à y gagner. Et certainement l'entrepreneur, qui peut notamment utiliser le BIM comme levier pour l'aider à réduire ses coûts d'inefficacité, qu'on estime entre 5 et 15 % de son chiffre d'affaires.

Comité technique 'BIM&ICT'

En matière d'informatisation du processus constructif, le CSTC a toujours joué un rôle de pionnier. Aujourd'hui encore, il prend la mesure de l'enjeu en créant un nouveau Comité technique 'BIM&ICT'. Tout comme ses pairs, celui-ci aura pour tâche d'initier et de coordonner les actions de recherche et d'information qui s'imposent et de suivre les activités de normalisation en la matière.

La volonté du secteur est également de conférer au Comité technique 'BIM&ICT' un rôle de plateforme et de relai national pour les actions visant à promouvoir et encadrer l'usage du BIM et des applications numériques adaptées aux besoins sectoriels.

Composition

La thématique couverte par le Comité technique 'BIM&ICT' est transversale et intéresse l'ensemble des acteurs sectoriels. Qu'il s'agisse des maîtres d'ouvrage publics, des architectes, des bureaux d'étude, des entrepreneurs, des fabricants ou des bureaux de contrôle, chacun des métiers impliqués dans la conception, l'exécution, l'entretien et la rénovation des bâtiments y sera donc représenté. D'autres acteurs tels que les universités ou les fournisseurs de solutions informatiques seront également concernés.

Plan de travail - Actions

Le Comité technique 'BIM&ICT' aura pour mission de préciser les besoins du secteur en établissant un plan de travail annuel. Les priorités en matière de recherche, développement, information, formation ou encore normalisation y seront définies. Quelques pistes ont déjà été évoquées à l'heure actuelle :

  • La mise en ligne d'un portail de sensibilisation et d'information
  • La rédaction et la publication de documents de référence visant à encadrer l'usage du BIM et l'échange d'information (via des protocoles, p. ex.)
  • L'adoption d'une classification reconnue au niveau belge. Il pourrait également s'agir de tables de conversion permettant de traduire les différents systèmes de classification ou une sélection d'entre elles (ex : BB-sfB,  buildingSMART Data Dictionary ISO 12006-3, ETIM Classification, Cuneco Classification System, Uniclass 2,…)
  • Le développement de bases de données
    • produits de construction (objets BIM génériques ou propres à un produit ou système)
    • logiciels métiers et services (BIM-Modeleurs, p. ex.)
    • documentation (publications, normes,…)
  • Le développement d'outils visant, par exemple, à évaluer le niveau de maturité numérique ou les points d'attention à respecter lors d'une première utilisation d'un modèle BIM
  • L'organisation de sessions de sensibilisation, de formation ou de rencontres entre utilisateurs et développeurs de solutions informatiques, par exemple
  • Le suivi des activités de normalisation au niveau européen (CEN TC 442), via l'action de la commission miroir belge

Fonctionnement - Agenda

Le Comité technique 'BIM&ICT' se réunira deux à trois fois par an. La première réunion sera normalement programmée au mois de mars 2016.

Pour mener à bien les projets et actions envisagées, des groupes de travail ad hoc seront constitués. La fréquence de leurs réunions de travail sera définie en fonction des objectifs et des besoins.

Publications du CSTC

De nombreuses publications ont été publiées par le CSTC en matière de Gestion, Qualité et Techniques de l'information au service de l'entreprise et du processus constructif. Cliquez ici pour un aperçu.

Quelques articles concernent plus spécifiquement le BIM et ses applications pour le professionnel de la construction :